Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

A la découverte d’Angkor : 3 jours à scooter à travers les temples !!

Après la jungle dans le Ratanakiri, la vie citadine à Phnom Penh, et la plage dans le sud du pays, nouveau changement d’ambiance pour notre dernière étape cambodgienne : place à la visite du site d’Angkor !

Et c’est peu dire qu’on termine en beauté ; le site est incroyable et les temples, disséminés au milieu de la forêt tropicale, sont magnifiques. Mais comme il est bien difficile de trouver les mots pour les décrire, on s’en remet aux images !

Découvrez Angkor en vidéo !

Choisissez votre temple, il y en a pour tous les goûts !

Le site d’Angkor abrite des dizaines et des dizaines de temples, de tailles et de styles variables… Il y en a pour tous les goûts ! Nos trois jours sur place n’ont évidemment pas suffi à faire de nous des spécialistes de l’art et de l’architecture Khmer, et on serait bien en peine d’expliquer ce qui fait la spécificité de tel ou tel temple… Mais on vous propose quand même un petit zoom sur ceux des temples qu’on a le plus appréciés, soit pour la finesse de leur architecture, soit pour leur côté mystérieux…

Un de nos préférés : le temple du Bayon, avec ses 54 tours de chacune desquelles émergent quatre visages de bouddhas, scrutant l’horizon dans toutes les directions.

Premier ex aequo dans notre classement personnel : le Ta Phrom, avec ses ruines noyées dans la végétation et les racines géantes, qui lui donnent un aspect si mystérieux. NB : c’est le temple qui a servi au tournage du film Tomb Raider !

Temple emblématique du site d’Angkor, le monumental Angkor Wat, symbole national qui figure sur le drapeau et la monnaie. Majestueux et imposant avec ses 5 grandes tours, mais avec moins de charme à nos yeux.

En dehors du site principal, à environ 25 kilomètres plus au nord, mention spéciale pour le superbe temple Banteay Srei, construit en grès rose et recouvert de sculptures d’une grande finesse, dans un environnement bucolique.

Autre temple incontournable, et pourtant peu fréquenté : le Preah Khan, avec ses grandes galeries convergeant vers un stupa de pierre, au milieu de la végétation.

)

Enfin, le Baphuon, sorte de pyramide massive qui n’est pas de la plus grande finesse, mais qui offre une vue sympa depuis son sommet, et surtout qui est décoré d’un monumental bouddha allongé qui émerge de la paroi ouest.

Comment visiter Angkor ? Nos quelques conseils stratégiques

La première question à résoudre est celle de la durée : pass un jour ou pass trois jours (ou même sept) ? Pour nous ça ne faisait pas de doute, un jour c’est vraiment trop peu, et on a opté sans hésitation pour le pass trois jours. On ne le regrette pas, vu l’étendue du site et le nombre de temples, même en s’en tenant aux principaux, un seul jour ça aurait été insuffisant (on peut quand même voir les quatre temples principaux, mais à condition de ne pas trop s’y attarder et en faisant une journée de fou sur le site, genre 6h – 18h, et avec la foule).

Deuxième question, quel mode de transport ? En gros, on a le choix entre le vélo, le vélo électrique, le scooter ou le tuk-tuk. Le tuk-tuk est plébiscité par la grande majorité des visiteurs, mais on l’a exclu d’emblée, on n’aime pas trop se faire conduire et on préfère être totalement libre de nos mouvements. Le vélo… ça aurait été sympa, sportif et écolo, mais bon, sous 40° et vu les distances, on a laissé tombé… Quant au vélo électrique, c’est la fausse bonne idée : outre qu’il s’agit de vélos une place et qu’il aurait donc fallu en louer deux, leur autonomie n’est pas suffisante pour la journée, et on est donc fortement limité dans ses mouvements… C’est donc en scooter qu’on a sillonné le site ; contrairement à une rumeur tenace, il est parfaitement possible d’en louer un à Siem Reap, et parfaitement autorisé de circuler avec sur le site et jusqu’à l’entrée des temples (aucun problème à l’entrée ni ensuite).

Troisième question cruciale, comment organiser sa visite pour s’en sortir avec les deux fléaux majeurs : la chaleur (surtout en avril), mais surtout la masse des touristes (même en avril) qui envahissent les sites, s’interpellent bruyamment, prennent des poses ridicules devant chaque statue, brandissent des écharpes de foot aux fenêtres tout en se huant (véridique…), bref qui ruinent toute possibilité de ressentir l’ambiance mystérieuse et envoutante de certains temples ?

Les données du problème sont les suivantes :

– Angkor Wat est toujours bondé, sauf entre 13 et 14 heures (mais alors il fait trèèèèès chaud), et apparemment (mais on n’a pas vérifié) aux alentours de 7 heures (entre le départ de ceux venus pour le lever de soleil et l’arrivée des autres) ;
– Les autres temples principaux (Bayon, Ta Phrom, Banteay Srei) sont pris d’assaut à partir de 8h, mais tranquilles avant ;
– Les temples secondaires sont globalement beaucoup moins fréquentés, la plupart des touristes n’optant que pour le pass de un jour et faisant donc la tournée des principaux temples à marche forcée.

En s’y prenant tôt, c’est-à-dire en visitant entre 6h30 et 8h, on peut en 3 jours voir 3 des temples principaux dans de bonnes conditions (certains temples sont censés n’ouvrir qu’à 7h30 mais en réalité on peut entrer avant). C’est ce qu’on a fait en commençant nos visites de (très) bonne heure le 1er jour par le Bayon, le 2e jour par Ta Phrom, et le 3e par Banteay Srei, avant de poursuivre les matinées par des visites de temples plus secondaires, pour ensuite rentrer se reposer aux alentours de midi. Puis, retour sur le site en fins de journées pour de nouvelles visites, pour admirer les couchers de soleils sur différents temples, pour revoir ceux qu’on a vraiment aimés… Quant à Angkor Wat, on l’a vu en deux fois, une première en fin d’après midi (et on n’était pas tous seuls…), une seconde sur le créneau 13-14h (on était beaucoup plus tranquilles…).

8. AngkorAu final, la formule 3 jours et un scooter nous aura permis de découvrir Angkor dans de très bonnes conditions. On aura vu tous les temples qui nous intéressaient, on aura pu retourner sur plusieurs d’entre eux (notamment les fabuleux Bayon et Ta Phrom), le tout en se ménageant des pauses pour recharger les batteries et repartir pleinement disponibles pour emmagasiner de nouvelles images magnifiques ! Bref, c’était parfait !

Angkor, un site vivant

Au-delà des temples qu’il abrite, le site d’Angkor est en lui-même surprenant. On s’attendait plus ou moins à un site archéologique « classique », accueillant des visiteurs qui entrent pour commencer leurs visites et ressortent une fois celles-ci terminées. Pas du tout ; Angkor est un site bien vivant.

Des gens habitent à l’intérieur du site (on peut voir des petites maisons en bois dans la forêt), beaucoup y travaillent, d’autres le traversent en voiture ou en scooter, tout simplement parce que leur route passe par là et qu’il n’y a pas vraiment de contournement (c’est l’aspect moins agréable, il y a carrément des bouchons à certains moments au niveau d’Angkor Wat), des enfants viennent avec leurs parents donner à manger aux singes…

Et le soir, au niveau de la grande plaine devant la terrasse des éléphants, les gens viennent nombreux pour piqueniquer, jouer, danser, au milieu des ruines ; musique et odeurs de grillades, une vraie ambiance de fête ! Pour se mêler aux habitants, c’est là qu’il faut venir, bien plus qu’à Siem Reap où l’on reste entre touristes et expats, et qui nous a franchement fait l’effet d’une ville pourrie par le tourisme. Bon, seul problème, lorsqu’on s’est installés un soir pour boire notre petite bière en regardant l’animation, c’était sympa pendant un moment mais vers 19h on s’est fait virer par les flics qui manifestement « invitaient » les quelques étrangers présents à quitter les lieux en affirmant que « ça ferme » (mais le site ne ferme pas, les routes restent toujours ouvertes, seul l’accès à l’intérieur des temples n’est plus autorisé)… On n’a pas trop apprécié de se faire jeter juste parce qu’on n’est pas Cambodgiens… D’autant que les gens autour de nous n’étaient visiblement pas dérangés par notre présence, ils nous parlaient, nous souriaient… dommage, ça sera la seul ombre au tableau de notre séjour ici !

Infos pratiques

– Bus de nuit Phnom Penh – Siem Reap : 6h30 de trajet, départ 23h, arrivée 5h30 (oui, ça pique un peu !). Prix : on ne sait pas trop, on a payé 18$ chacun, mais depuis Kep avec changement à Phnom Penh,
– Guesthouse à Siem Reap : Ribo Angkor Guesthouse, de l’autre côté de la rivière par rapport au centre. Tenue par une famille super sympa. Chambres correctes,
– location de scooter : possible, mais pas donné, on a pu négocier 35$ les 3 jours (tous les loueurs font à peu près les mêmes tarifs). Pour trouver notre loueur, voir la carte ci dessous dans les commentaires

11 reflexions sur “A la découverte d’Angkor : 3 jours à scooter à travers les temples !!

  1. Arnaud

    Bonjour. Merci beaucoup pour toutes ces infos et ces belles photos ! Nous allons à siem reap demain et aimerions nous déplacer en scooter pour plus de liberté. Pouvez-vous me préciser svp où vous avez loué le votre, car il est a priori difficile d’en trouver ? Merci beaucoup d’avance.

    1. Kikis Auteur de l'article

      Salut ! On n’a pas le nom du loueur ni l’adresse exacte, mais on peut t’expliquer comment y aller : c’est sur la rive opposée au centre ville, côté night market. Il faut traverser la rivière par le pont plus au nord que celui du night market (old market bridge), tu débouches sur un rond point et le petit magasin (avec des vélos et scoots devant quand on y était) est exactement en face (à 12h quand tu viens du pont), avec une rue qui s’appelle Makara street juste à sa gauche. Bonne balade !

  2. trille-houssin

    quelle bonne idée de nous faire partager Angkor en photos !! c’est vrai que les mots semblent bien insuffisants devant de telles splendeurs…..

  3. Claire

    Ah le madison cambodgien dans les ruines! Excellentissime, ce petit bonus! Plus spontané que le gangnam style sous la Tour Eiffel…
    Merci pour la carte, ça nous a fait plaisir que vous pensiez à nous.
    A bientôt pour de nouvelles aventures.

  4. Kat

    Je prends mon billet d’avion illico presto. Je choisirai l’horaire chaud plutôt que l’aube blafarde.. Et j’irai direct au grès rose!

  5. JM

    Vous ne vous levez jamais aussi tôt qu’en tour du monde dis donc 😉
    Vous allez être crevés, faites gaffe au surmenage !!!

    (J’arrête mon commentaire la, les superlatifs et les jeux de mots pourris ayant été faits … Mais sachez que je vous envie beauuuuuuuuucoup !!!).

  6. Blackcoat

    Une autre destination de rêve (en évitant autant que faire se peut la masse de touristes) à accrocher à l’arbre des souhaits ! Super chouettes vos photos (et ss touristes !), comme si on y était ! Thanks et Des bisous !

  7. sandra

    Que de beaux rêves en un seul voyage, magnifique les photos et bravo pour la vidéo.
    Merci pour ce beau moment partagé et pour l’évasion que çà apporte.

    Et que çà continu Angkor et encore !!!

  8. Kris

    Je voulais dire « Angkor,encore! »mais je me suis fait doubler par un individu sans scrupule…. je peux ajouter « Angkor ça wat ! « un peu faiblard ,mais bon…Au fait,comment dit on  » magnifique! sublime! ,en khmer ? Et  » BRAVO LES KIKIS  » on en veut Angkor,Angkor,Angkor, Angkor…….

  9. CrèchCop

    J’ai une préférence pour le temple temple du Bayon je trouve magique ces visages sortant des pyramides.
    Vous êtes ma sources d’évasion pour mes longues journées derrière mon bureau alors j’ai juste envie de dire … Angkor ! EngKor ! Engcor ! Encore !!! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *