Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Le coin des backpackeuses : Thanaka et Longyi, au coeur des traditions birmanes

Aujourd’hui, le coin des backpackeuses vous propose un petit zoom sur deux des traditions birmanes, en matière esthétique et vestimentaire. Thanaka et Longyi occupent une place de premier plan dans la vie quotidienne des birmanes et des birmans, et sont deux éléments de la culture birmane immédiatement visibles pour le voyageur.

Thanaka, le produit de beauté birman !

Le Thanaka est le premier produit de beauté utilisé en Birmanie, au quotidien. C’est une sorte de pâte de couleur blanche-jaune, naturellement parfumée, que l’on applique sur le visage et les bras. Elle est essentiellement utilisée par les femmes, qui sortent d’ailleurs rarement dans la rue sans en porter, mais aussi par les jeunes enfants et quelques fois par les hommes.

Le Thanaka est obtenu à partir de l’écorce d’un arbre du même nom qui pousse en Birmanie centrale. Traditionnellement, il est vendu en petits rondins que l’on humidifie puis que l’on frotte contre une pierre plate pour donner une pâte qui s’appliquera directement sur la peau. Aujourd’hui, il est aussi vendu directement sous forme de pâte ou de poudre.

La crème de Thanaka a de multiples fonctions : outre un usage cosmétique, elle est rafraîchissante, elle protège du soleil, évite la transpiration et joue un rôle antiseptique. Elle a aussi une fonction décorative : la crème est appliquée le plus souvent en dessinant des motifs, en général assez simples (souvent, c’est un gros rond que l’on dessine sur les joues, parfois strié à la brosse à dents), quelque fois plus élaborés (feuilles d’arbre par exemple).

Autre avantage : au moins ça n’est pas ici que les grandes firmes cosmétiques feront leurs choux gras ! Les birmanes ont la solution 100% naturelle, écologique et économique !

Dès notre arrivée en Birmanie, on s’habitue assez vite à voir partout dans la rue des visages joliment décorés… et du coup l’envie d’essayer m’est très vite venue ! Et alors c’est marrant : plein de femmes que je croise dans la rue m’interpellent et désignent mon Thanaka en me disant que c’est très beau (« ladé » en birman phonétique) !

Le Longyi, l’habit birman par excellence.

L’habit national en Birmanie, aucun doute, c’est le Longyi, pour les hommes comme pour les femmes !

Grand morceau de tissu cousu en tube, le longyi est une sorte de grande jupe qui se noue autour de la taille et qui descend jusqu’aux chevilles. Le longyi traditionnel est assez sobre et en général orné de petits carreaux ou de lignes pour les hommes, et très coloré pour les femmes.

Quasiment tous les birmans portent un longyi ; quand, rarement, on croise quelqu’un en jean (en général un jeune), on le remarque tout de suite !

Avantages du longyi : il ne tient pas trop chaud (c’est important en Birmanie), il fait la taille fine et la démarche gracieuse. Inconvénients : on n’est pas super mobiles, autant dire qu’on ne va pas courir un 100 mètres avec, et puis pour les débutants, il y a toujours le risque du nœud mal fait qui pourrait entraîner une chute inopportune de l’habit (rassurez vous, ça ne nous est pas arrivé !).

Quant à la question de savoir ce qui est porté sous le longyi, c’est comme pour les kilts écossais, il faut conserver le mystère !

On a décidé de préparer un petit cours illustré pour apprendre à mettre son longyi. Et comme c’est une question qui concerne autant les hommes que les femmes, j’ai décidé d’inviter Nico dans le coin des backpackeuses !

11 reflexions sur “Le coin des backpackeuses : Thanaka et Longyi, au coeur des traditions birmanes

    1. Kikis Auteur de l'article

      Oui c’est plus compliqué en effet ; c’est parce les mecs sont plus doués !!! (héhé le commentaire macho, devinez qui écrit !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *