Chine

Les étonnantes tours de Kaiping

De retour de l’île d’Hailing vers Canton, on décide de faire une halte de deux jours à Kaiping. La ville elle même est plutôt triste et délabrée, mais c’est un camp de base pour explorer les environs, qui abritent des centaines de Diaolou, des tours et maisons fortifiées disséminées dans les campagnes. Ces tours ont été construites entre la fin du 19e Siècle et le début du 20e, par des émigrants chinois de retour au pays après avoir vécu ailleurs en Asie, en Europe ou en Amérique. A cette époque la région était apparemment sous la menace de groupes de brigands qui attaquaient les villages, et les gens ont donc construit des maisons fortifiées, des sortes de tours avec des espaces d’habitations à chaque étage et avec une fonction de surveillance et de défense. Curiosité supplémentaire, ces tours comportent des éléments d’architecture et de décoration d’influences très diverses, leurs constructeurs s’étant inspirés des découvertes faites pendant leurs voyages. Résultat, on peut trouver en plein Guangdong des tours flanquées d’un chapiteau à colonnes ioniques et à caractères chinois !

On peut apercevoir des Diaolou isolées et dans différents états de conservation un peu partout autour de Kaiping, mais il existe quelques sites principaux qui regroupent des séries de tours bien restaurées. On a beaucoup aimé celui de Zili, un ancien village avec une douzaine de Diaolou et des maisons anciennes, en très bon état et dans un cadre agréable avec les rizières tout autour.

A proximité du village de Zili, on peut aussi faire un passage par le Jardin Li, un ensemble de plusieurs maisons avec un beau jardin agrémentés de ponts et chapiteaux.

Comment organiser sa visite des Dialou ?

Depuis Kaiping, on peut prendre le bus 617, qui rejoint Zili en 45 minutes environ. Le plus simple est de le prendre à son point de départ à la gare routière de Yici, dans le nord de la ville. Le bus fait ensuite tout un tour du centre ville avec plusieurs arrêts (dont un pas loin d’une autre gare routière, celle de Changha) avant de prendre le chemin de Zili.

Une fois à Zili, il y a une navette gratuite (ou plutôt comprise dans le prix du ticket) qui permet de rejoindre le jardin Li en 10-15 minutes environ, ainsi que le site de Majianglong, plus éloigné. Pour rejoindre le site de Jinjiangli, on peut prendre le bus 613 depuis la gare routière de Yici.

En ce qui concerne le temps à prévoir, pour Zili et le jardin Li il faut prévoir une grosse demi-journée (5h environ avec le trajet aller-retour).

Niveau tarifs, les visites ne sont pas données : le billet pour Zili seul coûte 78 yuans, celui pour le jardin Li seul coûte 100 yuans, et il existe un billet combiné pour les deux sites à 150 yuans.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *