Chine

Canton, troisième mégalopole chinoise

Quatre ans après avoir découvert ce pays fascinant, nous voilà de retour en Chine, cette fois ci pour explorer les régions du Guangdong et du Guangxi, au sud-est. C’est donc à Canton qu’on atterrit, de bon matin et après 16h de voyage depuis Paris. Il nous faut quelques instants pour comprendre comment fonctionne le métro et comment acheter nos tickets, puis on prend la direction du centre ville. Après une petite sieste on se lance dans une première balade, avec un programme léger : on se contente de déambuler dans les rues et les parcs pour se réimprégner de l’ambiance chinoise, et bien sûr, au passage, manger les premiers dim sum du voyage (les premiers d’une longue série !). Le lendemain, après une nuit de 15h pour se remettre du décalage horaire et de la nuit blanche du voyage, on est déculpabilisés de notre grasse mat’ par le déluge qui s’abat sur la ville à notre réveil et qui nous aurait de toute façon empêchés de sortir plus tôt. A cette saison (on est en août) il y a des orages tropicaux quasiment tous les jours, mais ça ne dure jamais trop longtemps et finalement on n’aura pas trop à attendre pour se lancer à la découverte du centre historique de Canton !

Le centre historique de Canton

On commence par l’île de Shamian, qui est une ancienne concession étrangère et qui de ce fait à la particularité de présenter une architecture coloniale. Les touristes chinois adorent, nous ça ne nous emballe pas plus que ça et on s’intéresse surtout aux scènes de vie qui se déroulent sous nos yeux : les pêcheurs au bord de la rivière, le groupe de musique et les gens qui dansent…

On remonte ensuite vers le vieux quartier « Liwan », c’est le centre historique de Canton, qui reste à taille humaine malgré de hauts immeubles. Les avenues découpent des blocs striés de ruelles piétonnes, bouillonnantes d’activités, avec des étals de petits commerces un peu partout et une végétation omniprésente : idéal pour s’immerger dans la vie quotidienne cantonaise !

On passe au niveau du marché « Qinping », spécialisé dans les épices, les légumes déshydratés et plein d’autres trucs séchés inconnus pour nous !

Au fil des ruelles on finit par tomber sur l’avenue piétonne qui coupe le quartier « Enning Lu » qui devient « Dishibu Lu » puis « Xiu Julu ». Là le contraste est absolu, c’est le royaume ultra moderne du shopping à la chinoise avec néons clinquants, musiques assourdissantes et racolage au micro, avec une étrange manie des vendeurs d’interpeller les passant en tapant dans leurs mains.

On ne s’y attarde pas trop et on préfère repartir dans le dédale de ruelles qui reprend de l’autre côté jusqu’à rejoindre le parc du lac « Liwan » avec ses jolis ponts et pagodes au bord de l’eau. On s’y arrête pour se régaler d’une montagne de Dim Sum pour fêter l’anniv de Célia avant de finir la promenade by night.

Les monuments à visiter à Canton

On consacre les deux jours suivants à la visite des principaux monuments de la ville. Le plus intéressant est à nos yeux l‘académie du Clan Chen (10 yuans, attention passeport obligatoire !) : c’est un très beau site composé d’un ensemble de 19 bâtiments en pierre et en bois noirs reliés par des couloirs et des cours fleuries, le tout avec de nombreuses sculptures colorées. C’était un lieu d’accueil et de repos pour les membres de l’influent clan chen disséminé dans toute la région qui venait faire leur affaires à Canton (justice, commerces, études…).

On a bien aimé aussi le Temple des six banians (gratuit) : plusieurs bâtiments sont disposés autour d’une haute pagode octogonale de 8 étages. Le tout est très esthétique et l’atmosphère très zen.

Le temple « Guangxiao » (5 yuans), est un temple du même style que celui des six banians en un peu plus grand mais sans la pagode octogonale.

Le Mausolée du roi de Nanyue (10 yuans) : dans un bâtiment moderne on peut visiter la tombe d’un roi de la province de Nanyue, vieille de 2000 ans. On visite la tombe (quelques toutes petites pièces avec des murs de pierre) puis quelques salles d’exposition où on peut voir les objet retrouvés dans la tombe et notamment l’habit funéraire du roi composé de plus de 2000 pièces de jade tissées par du fil de soie. En dehors de ça, rien d’exceptionnel et c’est assez austère. Si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à Canton, ce n’est pas une visite indispensable à notre sens.

Le quartier moderne de Zhujiang

A Canton, on ne peut pas éviter d’aller faire un tour dans le quartier moderne de Zhujiang. Le quartier est une sorte de Downtown à l’américaine, il y a de nombreuses tours dont l’incontournable Canton tower, très populaire au point de devenir une sorte de disneyland à la chinoise : beaucoup de monde s’y presse, et le grand truc c’est de faire un tour de bateau sur la rivière des perles en partant de cette canton tower. Mais les bateaux sont bondés et c’est assez chers, du coup on décide de s’en passer et de s’éloigner de l’agitation pour faire une balade sur les quais jusqu’au business center sur la rive opposée en passant par l’île Ersha avec ses espaces verts sympa d’où on a une belle vue sur la Canton Tower. On opte ensuite pour un petit verre au bar Tian au 99ème étage de la tour IFC. De là on a une très belle vue sur le quartier et sur la tour qui s’illumine dès la nuit tombée.

Bilan : nos impressions sur Canton

Pour un retour en Chine 4 ans après, on a bien aimé l’atmosphère. On a retrouvé l’ambiance chinoise qu’on aime, dans  une ville plutôt agréable et pas du tout étouffante : on n’a pas l’impression d’être dans une mégalopole de 14 millions d’habitants (ce qui en fait la 3ème ville de Chine après Pékin et Shangaï). A notre grand surprise, pas d’embouteillage, pas de foules excessives (sauf au pied de la Canton Tower et dans certaines lignes de métro) et même pas de pollution ressentie ! Le centre ville se prête bien aux balades et mine de rien en 3,5 jours, même si on a fait quelques trajets en métro, on a quand même parcouru quasiment 50 kms à pied. Le seul bémol, au mois d’août en tout cas, c’est le climat : il fait chaud (35/37°) et surtout ultra-humide avec des énormes averses et orages plusieurs fois par jour, ce qui fait qu’on a un peu l’impression d’être en permanence dans un hammam géant.

Infos pratiques

Arrivée à l’aéroport : les formalités à la douane sont assez rapides. Il y a des distributeurs de billets dans l’aéroport dans le Hall des départs (au niveau des comptoirs d’enregistrement P).L’aéroport est relié à la ligne 3 du métro qui rejoint le centre ville en 40 min (prix du billet : 8 yuans environ pour le centre).

Métro à Canton : très pratique et moderne. Il y a de nombreuses lignes pour aller partout. Le billet coute entre 2 et 14 yuans suivant la destination (en fonction du nombre de stations parcourues, peu importe qu’il y ait des correspondances). On a souvent payé entre 2 et 4 yuans et au max 10 pour aller de l’aéroport de la gare ferrovière sud. Du coup le pass à 20 yuans par jour ne semble pas intéressant. Il y a des machines à toutes les stations avec les noms des stations sous titrés en anglais et il est possible de payer en liquide avec des billets de 10 yuans maximum (en principe il y a un guichet où faire de la monnaie) ou avec alipay / wechat.

Logement à Canton : AJ Canton Lazy Gaga International Hostel, chambre double avec SDB 220 yuans. Très correct, cuisine accessible, grande salle commune et très bien situé pour les sites à visiter.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *