Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

… choisir sa banque et ses cartes bancaires

Dans ce post on vous donne quelques petits conseils pour les cartes bancaires et l’argent au fil du voyage.

Conseil n°1 : il est indispensable de prévoir plusieurs cartes bancaires, pour faire face à d’éventuels désagrément comme la perte, le vol, ou tout simplement les plafonds de retraits / paiements (très vite atteints quand par exemple on doit déposer une caution pour une location de véhicule).

Conseil n°2 : il faut impérativement avoir une visa et une mastercard, car dans certaines régions ou certains pays, seule l’une ou l’autre sera acceptée…

Conseil n°3 : sauf à souscrire un forfait international qui forfaitise les frais facturés par la banque française pour les opérations à l’étranger, les banques en lignes sont moins chères (pas de fixe, et un variable égal à 2% de l’opération).

Conseil n°4 : les frais des banques locales sont très variables. Tout dépend du pays, de la banque, du système de carte, de l’existence d’éventuels accords entre une banque locale et une ou plusieurs banque française. Donc dans chaque pays, il faut tester les distributeurs des différentes banques, avec la visa et la mastercard, pour trouver les banques les moins chères (et les variations sont très importantes).

Conseil n°5 : parfois il est possible de retirer du liquide au guichet, sur présentation de la carte et du passeport, sans aucun frais de la banque locale (on l’a beaucoup fait au Chili, bon on avoue faut avoir du temps, parce que c’est pas facile de trouver le bon interlocuteur au départ !)

Conseil n°6 : inutile de se promener avec trop de liquide, d’une façon générale on trouve facilement des distributeurs, il faut juste anticiper quand on sait qu’on va s’éloigner des villes quelques temps.

Conseil n°7 : quand on change de pays il suffit d’avoir un peu de monnaie du pays qu’on quitte (qui en général est acceptée de l’autre côté de la frontière) au cas où (de quoi payer un tuk tuk ou acheter un truc à manger) puis de filer vers un distributeur dans le pays dans lequel on arrive. Pas besoin de se procurer du liquide en avance !

Conseil n°8 : les dollars, ça n’est pas indispensable. On en avait un peu mais on en a jamais eu vraiment besoin, hormis au Cambodge où il tient lieu de deuxième monnaie officielle et où il est distribuée aux guichets automatiques pour les CB étrangères. Souvent les prix en dollars sont plus élevés que les prix en monnaie locale.