Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

… et pour ma santé, je m’y prends comment ?

Les vaccins

Sans se transformer en machines, quelques vaccins sont importants avant de partir. En plus des vaccins obligatoires en France, les vaccins suivants sont recommandés :

  • Hépatite A, durée de protection 10 ans (1 injection, 55 euros)
  • Typhoïde, durée de protection 3 ans (1 injection, 50 euros)
  • Fièvre jaune (68 euros), important, et tout simplement obligatoire pour entrer dans certains pays
  • Rage : il est relou (3 injections) et cher (50 euros par injection), mais donne plus de temps pour être soigné en cas de morsure, sachant que la rage est mortelle à 100 % à défaut de soin dans un (court) délai (ça laisse le temps de revenir dans une ville si vous êtes dans une région excentrée)
  • Encéphalite japonaise : 2 injections à 28 jours d’écarts, et très cher (105 euros par injection), mais il est recommandé en cas de séjour de plus de 30 jours dans les zones à risque (toute l’Asie du Sud-Est + la Chine, en gros), surtout si on prévoit de la rando ou des nuits en extérieur

Bref, les vaccins, c’est un vrai budget avant de partir ! Les tarifs qu’on donne sont ceux du centre de vaccination Air France (http://www.vaccinations-airfrance.fr/) qui est avec celui de Pasteur l’un des deux grands centres, qui ont en principe tous les vaccins en stock même en période de pénurie en pharmacies.

On peut faire plusieurs vaccins en même temps (la politique du centre Air France c’est jusqu’à 7 piqûres le même jour !), mais il faut prévoir de s’y prendre un peu à l’avance pour les vaccins qui nécessitent plusieurs injections avec un calendrier bien précis.

Les médicaments

Pour ceux qui ont des traitements réguliers, il est possible de demander à son médecin une ordonnance de voyage, qui permet de prescrire un traitement pour 6 mois. En pratique c’est tout simple, c’est une ordonnance classique sur laquelle le médecin écrit juste « traitement pour 6 mois pour cause de voyage » ou un truc du genre, et la pharmacie délivre pour 6 mois. Quand on part pour plus de 6 mois ça n’est pas suffisant, mais bon il se peut que le médecin estime nécessaire de brusquement doubler la posologie… Après on peut toujours essayer de se procurer ses traitements en cours de route, mais il y a des pays où ça sera compliqué…

En ce qui concerne la Malarone, le grand sujet des pays à moustiques !

On s’est posé 1000 questions… « On prend ? Oui mais ça rend malade ; bon ben on prend pas ? Oui mais si on attrape le palu, on a l’air malin tiens !« 

Résultats, après avoir rencontré beaucoup de voyageurs : y’en a qui prennent, y’en a qui prennent pas … c’est un choix très personnel. Personnellement on a décidé de ne pas en prendre. Pourquoi ? parce que sur place, les gens nous ont dit que c’était pas des périodes de palu et aussi parce qu’on savait que s’il y a avait un problème, le médicament peut se prendre en curatif. On avait donc emporté la malarone dans notre sac mais on ne s’en ait pas servi et après le décompte des 20 jours fatidiques après être le passage dans les zones à risques et avoir subit 50 piqûres de moustiques par membres (on exagère à peine !)…RAS !

Quant à la trousse de secours, on conseille de prévoir un kit de base pour les petites blessures (sparadrap, désinfectant…), un antibiotique à large spectre, et le nécessaire pour les troubles intestinaux…

L’assurance santé et rapatriement

Il existe différentes assurances, de qualité à peu près comparable. Ce qui est important c’est que l’assurance choisie couvre bien les soins à l’étranger, y compris les hospitalisations, et le rapatriement médical vers la France en cas de besoin.

Bon à savoir pour économiser quelques mois de cotisations : vous avez surement une couverture Europassistance avec votre carte bancaire, qui propose une couverture pendant 90 jours. Il est donc possible de faire démarrer le contrat d’assurance suivant à partir du 91e jour (en vérifiant d’abord avec l’assurance que la couverture est acquise même si on ne part pas de France mais qu’on est déjà à l’étranger).

Beaucoup d’assurances proposent des contrats limités à 12 mois, mais il est possible de souscrire plusieurs contrats qui se succèdent.

En ce qui nous concerne on a utilisé EuropAssistance pendant 3 mois, puis on a pris un contrat de 12 mois chez Chapka, et un autre contrat d’un mois chez Chapka encore, pour l’Amérique du nord (les tarifs sont plus élevés pour une couverture USA – Canada, où les soins sont plus chers). On a eu besoin de se faire rembourser quelques médicaments et à chaque fois, il n’y a eu aucune problème.