Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Infos pratiques et bons plans pour voyager au Sri Lanka

Des temples, des montagnes recouvertes de végétation avec de belles possibilités de rando, des plages de sables blanc bordées de cocotiers… Au Sri Lanka, il y en a pour tous les goûts et on ne sait plus où donner de la tête ! Mais heureusement, dans ce pays assez petit les distances sont courtes, et on peut facilement silloner l’île par petites étapes, sans faire jamais plus de quelques heures de trajet d’un coup. Dans ce post, on vous donne toutes nos infos pratiques pour organiser votre voyage en autonomie dans ce pays qu’on a adoré !

Les formalités avant le départ et les frontières

Du point de vue formalités, les choses sont plutôt simples : outre bien sûr un passeport valide, il suffit d’obtenir l’ETA (Electronic Travel Authorization), qui n’est pas vraiment un visa mais plutôt une simple formalité permettant l’entrée, qui se fait sur internet sur le site officiel (http://eta.gov.lk/slvisa/), en quelques minutes et pour la somme de 35 $ par personne. A l’arrivée à l’aéroport, il faut remplir un petit formulaire, puis on présente le tout à la douane (après une attente qui peut être assez longue…), et c’est parti !

La sécurité au Sri Lanka

En ce qui nous concerne on s’est senti totalement en sécurité pendant nos trois semaines sur place et partout dans le pays, à aucun moment on n’a ressenti le moindre risque. Il est quand même conseillé d’être plus vigilant sur la côte, surtout pour les femmes seules qui peuvent se faire importuner sur la plage. Du point de vue hygiène et santé, les vaccins de bases sont recommandés (DTCP, hépatites A et B et typhoïde), mais aucun n’est obligatoire pour entrer dans le pays. Il faut par contre faire attention aux chiens, qui même sans être agressifs peuvent être porteurs de la rage (laquelle ne se transmet pas seulement par morsure, il peut suffire qu’un chien lèche une plaie), et qu’il vaut mieux tenir à distance… En ce qui concerne l’alimentation, l’eau n’est pas potable et il faut donc ne boire que de l’eau minérale ou purifiée. En ce qui nous concerne on s’est contentés de cette règle et on n’a pas refusé les glaçons, les crudités, on a mangés dans pas mal de petit restau locaux sans avoir de problèmes particuliers.

Suggestion d’itinéraire au Sri Lanka

Notre itinéraire sur trois semaines au Sri Lanka nous a permis de découvrir le « triangle culturel » (avec des étapes courtes à Anuradhapura et Sigiriya, et une étape plus longue à Polonnaruwa d’où on a rayonné dans les environs) avant de redescendre vers les montagnes, via Kandy puis de continuer plein sud jusqu’à la côte, où on s’est posés à Tangalle avant de remonter vers Galle puis Colombo. Compte tenu de la saison on a zappé la côte est, et faute de temps le nord (la région de Jaffna). Avec le recul, on se dit qu’on aurait pu ajouter une étape au début à Puttalam entre Colombo et Anuradhapura, qui aurait pris une journée qu’on aurait pu retirer ailleurs.

Les transports au Sri Lanka

Bonne nouvelle, il n’y a aucune difficulté pour se déplacer en transports en commun au Sri Lanka ! Bus et trains pour les étapes, tuk-tuk et scooter de location sur place, tout est très simple, et à un coût dérisoire (un trajet en bus de plusieurs heures coûte en général environ 1 euro). Les bus ne sont pas d’un confort mémorable et ils sont généralement bondés (on peut être amenés à faire une partie du trajet debout), mais ils font le job, et les liaisons sont fréquentes, ce qui fait qu’il suffit en général de se pointer à la gare routière quand on veut et de prendre le prochain départ. On trouve aussi sur la plupart des trajets des minibus climatisés et plus confortables, pour un peu plus cher (quelques euros). Les billets s’achètent à bord du bus (il y a toujours un vendeur en plus du chauffeur) et donnent lieu à remise d’un ticket. Les trains sont vieillots (et plein de charme) et assez lents, mais il y a pas mal de lignes et c’est un bon moyen de transport. Selon les lignes et le type de train (il y a des « express » et des intercités) certaines places sont ouvertes à la réservation (et dans ce cas les places sont vendues plusieurs jours avant), d’autres non, et d’une façon générale la montée est assez chaotique vu la foule. Sans réservation, il y a peu de chance de trouver une place assise, et on a souvent choisi de se diriger directement vers un marchepied. Dans tous les cas c’est une expérience qui vaut vraiment le coup sur certains trajets très beau, surtout dans les montagnes ou aussi sur la côte en remontant vers Colombo.

Pour vous donnez une idée des tarifs et temps de trajet, nos trajets en bus et trains ont été les suivants :

  • Colombo – Anuradhapura (en train) : trajet environ 4 heures, tarif 400 roupies
  • Anuradhapura – Dambulla (en minibus) : trajet environ 1h30, tarif 400 roupies (150 en bus classique)
  • Dambulla – Sigiriya (en bus) :  trajet environ 45 minutes, tarif 50 roupies
  • Sigiriya – Polonnaruwa (en bus) : trajet environ 1h45, tarif 125 roupies
  • Polonnaruwa – Kandy (en bus) : trajet 3h30, tarif 400 roupies
  • Kandy – Nuwara Eliya (en bus) : trajet 3h, tarif 133 roupies
  • Nuwara Eliya – Ella (en train) : trajet 2h30, tarif 80 roupies
  • Ella – Tangalle (en bus) : trajet 3h, tarif 200 roupies
  • Tangalle – Galle (en bus) : trajet 2h30, tarif 200 roupies
  • Galle – Colombo (en train) : trajet 2h20 (en express), tarif 240 roupies

Les tuk-tuk sont partout, et le tarif « de base » est d’environ 200 roupies. Quant aux scooters, on a pu en louer un peu partout (sauf à Anuradhapura), et notamment à Polonnaruwa, à Nuwara Eliya, à Tangalle (et on a pu voir qu’il était aussi très facile d’en louer à Ella, à Galle, à Negombo). Ils sont globalement en assez bon état et les tarifs allaient de 1300 à 2500 roupies par jour.

Enfin, il nous semble aussi qu’il n’y a pas de problème particulier pour louer une voiture et conduire au Sri Lanka. Les routes sont en très bon état, l’orientation est facile (les panneaux sont traduits dans notre alphabet), l’essence n’est pas très chère, et la dangerosité n’est pas aussi flagrante qu’on le dit : c’est vrai qu’il y a une tendance des conducteurs sri lankais à des dépassements un peu audacieux, mais ce n’est pas la folie non plus. En tout cas on n’a pas été effarés par ce qu’on a vu. Bref, rien ne nous semble justifier qu’on exclue d’emblée toute possibilité de louer une voiture au Sri Lanka, ni qu’on considère comme incontournable le recours à une voiture avec chauffeur (c’est le grand truc au Sri Lanka !). A noter quand même que la conduite se fait à gauche, et qu’il y a apparemment une autorisation à obtenir sur présentation du permis français (le permis international ne suffit pas).

Nos hébergements au Sri Lanka

Pour vous aider dans vos recherches de logement au Sri Lanka, on peut vous conseiller les suivants, qu’on a testé :

  • A Colombo, les logements dans le centre (le fort) sont un peu chers, mais pratiques surtout si on ne fait que passer, car ils sont proches de la gare routière et de la gare ferroviaire. On a dormi au City rest, un hôtel d’une dizaine de chambres très propres et confortables, et la chambre double avec SDB coûte environ 8000 roupies.
  • A Anuradhapura, on a opté pour Amsterdam Guest House, petite guesthouse de 4 chambres, TB. 4600 roupies en période de Nouvel An
  • A Sigiriya, la Guesthouse Nilmini est cool et a un beau jardin, l’accueil est très sympa, et c’est bien situé à proximité de l’accès au site, pour un tarif correct (chambre double 4000 roupies). Mais il n’y a que l’embarras du choix, il y a des Guesthouses tout le long de la route.
  • A Polonnaruwa, on recommande fortement la Guesthouse Tishan, qui  est un vrai petit paradis, au coeur des rizières et avec une très agréable piscine. Environ 4000 roupies la chambre double, petit dej inclus.
  • A Kandy, pour faire étape une nuit le Kandy City View est très bien, sur les hauteurs au dessus du lac, chambre double avec SDB et petit dej 4000 roupies
  • A Nurawa Eliya,on a choisi la Guesthouse Uyou, très mignonne, propre, proche du centre, tarif 4100 roupies la chambre double avec SDB et petit dej.
  • A Ella on peut conseiller la Guesthouse Sun Top Inn, à 2 minutes de la gare. Proche du centre tout en étant plutôt au calme, chambre très bien avec des petites terrasses communes et un beau jardin. 5000 roupies la chambre double avec SDB et petit dej.
  • A Tangalle on peut signaler Camenra GH, basique mais pas cher (3000 roupies la chambre double avec SDB, sans petit dej). Sinon pour un petit craquage, Shivas Bungalow c’est le top, avec des super bungalows les pieds dans le sable, juste sur la plage (15000 roupies la chambre double avec SDB, petit dej inclus après négo).
  • A Galle, pour loger dans le centre historique à pas trop cher, Fifty inn est un bon plan, basique mais bien placé et économique (négocié à 4500 roupies avec petit-dej).
  • A Negombo, Sujeewani Villa est un bel endroit pour finir le séjour : chambres confortable, propriétaire charmant et belle piscine dans le petit jardin, chambre double 8000 roupies

Le budget pour un voyage au Sri Lanka

Le Sri Lanka reste globalement un pays où il est possible de voyager pour pas trop cher, en s’organisant et en se débrouillant sur place par ses propres moyens. Au total, sur un budget de vacances plus que de voyage au long cours, donc en étant moins stricts sur les dépenses, on a dépensé en moyenne 15000 roupies par jour à deux (soit environ 75 euros à deux au taux de change du moment). En faisant plus attention on peut assez facilement réduire ce budget à 60 euros par jours à deux, voire moins en étant vraiment stricts.

Ce budget global masque des disparités très importantes selon les postes de dépenses. Ce qui coûte cher, c’est le budget visites, car les grands sites culturels du centre sont hors de prix (l’accès au site d’Anuradhapura coûte 4600 roupies par personne, pour Dambulla c’est 1500 roupies, Sigiriya établi un record à 5500 roupies, et il faut débourser 4600 roupies pour le site de Polonnaruwa. Si en plus vous voulez voir les éléphants, il faut compter 5000 roupies). Bref, ça pèse sur le budget ! Le logement est plus cher que dans d’autres pays d’Asie du sud-est, tout en étant bien sûr bien moins couteux qu’en Europe ; on a en général opté pour des chambres doubles avec SDB pour environs 4000 roupies (20 euros). Par contre, les dépenses sont beaucoup plus réduites pour la nourriture et les transports. En ce qui concerne  la nourriture, on peut manger un plat basique à partir de 200 roupies (1 euro), et pour 500-600 roupies (3 euros) on peut manger un bon plat. Dans les hôtels, les buffets, avec tout un assortiment de curry, coutent rarement plus de 1000 roupies (5 euros). Quant aux transports, comme on le disait plus haut, les coûts sont dérisoires : un trajet en train ou en bus de plusieurs heures coûte souvent moins de 200 roupies, et une fois sur place les tuk tuk sont très bon marchés aussi.

Enfin, il est très simple de retirer de l’argent liquide dans tous le pays, on trouve des distributeurs un peu partout, pour visa et mastercard.

BON VOYAGE !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *