Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Date de dernière mise à jour : le 18 juin 2018 à 20 h 44 min

Infos pratiques et bons plans pour voyager en Equateur

Assez méconnu vu d’Europe, l’Equateur n’est pas forcément la première destination qu’on envisage quand on pense à un voyage en Amérique du sud. De fait, pour nous il était plus un pays sur le chemin entre le Pérou et la Colombie qu’une destination en soi. Et pourtant, une fois sur place on a découvert un pays plein de charme, avec des paysages à couper le souffle, qui gagne vraiment à être découvert. Pour nous qui avons limité notre découverte du pays à sa région andine, ponctuées de volcans, sans passer par la côte ni l’Amazonie, des sites naturels comme la Laguna de Quilotoa, ou encore la région de Banos, nous on vraiment impressionnés.

Dans ce post, qui s’ajoute à nos récits consacrés à nos différentes étapes dans le pays, on vous propose un condensé d’infos pratiques pour organiser votre voyage en Equateur !

Les formalités avant le départ et les frontières

Pas de difficulté particulière du point de vue formalités. Si un passeport en cours de validité est évidemment indispensable, par contre comme dans la plupart des pays sud-américains les ressortissants européens sont dispensés de visa et sont autorisés à entrer dans le pays pour 90 jours. Depuis l’Europe, des vols partant de Madrid ou Amsterdam permettent de rejoindre Quito, la capitale. Pour ce qui est des frontières terrestres, on peut sans problème entrer ou sortir depuis / vers le Pérou ou la Colombie, les deux seuls pays ayant une frontière terrestre avec l’Equateur. On a consacré deux posts spécifiques à ces passages de frontières, un pour la frontière Pérou – Equateur au niveau de Aguas Verdes – Huaquillas, et un pour la frontière Equateur – Colombie au niveau de Tulcan – Ipiales. Dans les deux cas, aucun souci, hormis une tentative d’arnaque par un chauffeur de bus au Pérou, mais rien de dramatique.

La sécurité en Equateur

Globalement, le niveau de sécurité est bon en Equateur. Dans toute la région andine, il n’y a aucun problème particulier à signaler. On a pu se balader partout et à toute heure, y compris de nuit, à Baños ou encore à Cuenca sans avoir aucun problème. Le trek de la laguna Quilotoa est lui aussi très sûr, malgré certaines rumeurs. D’une façon générale, les gens en Equateur nous ont paru très accueillants, prêt à renseigner et aider les étrangers, et d’une grande politesse (les premiers jours, on a été frappés de voir que lorsqu’on mangeait quelque part, tout les autres clients nous saluaient en arrivant ou en partant).

Deux exceptions : le centre ville de Quito, où il est exclu de se déplacer à pied une fois la nuit tombée (tout le monde nous a dit avec beaucoup d’insistance que la nuit, même pour 200 mètres on prend le taxi), et apparemment la ville de Guayaquil (on n’y a pas été mais les avis sont unanimes).

Du point de vue hygiène et santé, les vaccins de bases sont recommandés (DTCP, hépatites A et B et typhoïdes), ainsi que la fièvre jaune si vous prévoyez d’aller en Amazonie. Du point de vue alimentation, l’eau n’est en général pas potable et il vaut mieux privilégier l’eau minérale ou purifiée. En ce qui nous concerne on s’est contentés de cette règle et on n’a pas refusé les glaçons, les crudités, on a mangés dans pas mal de marchés et petit stands, sans avoir de problèmes particuliers.

Les transports en Equateur

Il n’y a pas de lignes de train en Equateur (hormis une ligne touristique hors de prix), et l’essentiel des trajets se fait donc en bus. La bonne nouvelle, c’est que le réseau routier a été largement rénové ces dernières années et que les routes sont globalement en excellent état. Quand on arrive du Pérou ou de Colombie, la différence est vraiment frappante ! Du coup les trajets en bus se font plutôt bien, même en montagne, d’autant que les distances sont assez réduites dans ce petit pays. Les tarifs sont, en plus, très modestes, et les compagnies sont fiables. Les départs et arrivées se font en général dans des gares routières bien organisées où on trouve ce qu’il faut pour le voyage (à noter que l’accès au quai est la plupart du temps payant, pour un prix symbolique).

Pour vous donnez une idée, nos trajets en bus ont été les suivants :

  • Huaquillas (frontière péruvienne) – Zaruma, via Santa Rosa : trajet 1 heure + 4 heures, tarif 4,25 USD
  • Zaruma – Saraguro, via Loja : trajet 4 heures + 2 heures, tarif 8 USD
  • Saraguro – Cuenca : trajet 3 heures, tarif 5,25 USD
  • Cuenca – Banos : trajet 7h30, tarif 10 USD
  • Banos – Latacunga : trajet 2 heures, tarif 2,5 USD
  • Latacunga – Sigchos : trajet h30, tarif 2,5 USD
  • Latacunga – Quito : trajet 1h30, tarif 2,25 USD
  • Quito – Otavalo : trajet 3h, tarif 2,75 USD
  • Otavalo – Tulcan : trajet 3 heures, tarif 3,70 USD

Nos hébergements en Equateur

Pour vous aider dans vos recherches de logement en Equateur, on peut vous conseiller (ou pas !) ceux qu’on a testé :

  • A Zaruma, l’hostal Aguila Dorada est correct, et bien situé (dans la calle sucre, qui monte vers la place principale). Chambre avec SDB 20 USD
  • A Saraguro, l’hostal Saraguro, à un block de la plaza de arma, n’est pas mal pour une nuit. De toute façon il n’y a pas beaucoup d’alternative… Chambre double avec SDB 20 USD
  • A Cuenca, le Check Inn hostel c’est LA grosse AJ, avec des dizaines de chambres sur plusieurs étages. 9USD par personne en chambre simple ou double avec SDB partagée et petit déjeuner inclus, propre, cuisine, terrasse sur le toit, très central, wifi aléatoire… Efficace quoi !
  • A Banos, on s’est sentis très bien à l’Hostal D’Mathias. L’ambiance est sympa, la chambre avec SDB est à 18 USD, il y a une cuisine bien équipée à dispo, une terrasse sur le toit avec vue sur le volcan, et le tout est très propre.
  • A Latacunga, pour une étape d’une nuit avant d’attaquer le trek de Quilotoa, on a dormi à l’hostal La Posada. Très basique et propreté douteuse mais pas cher (20 USD quand même, mais c’est le moins cher de la ville) et garde les sacs gratuitement pendant le trek
  • A Quito, on a eu un petit coup de cœur pour l’Hostal La Posada Colonial à Quitotrès très bien placée en bordure du centre historique (à 1 minute de la Ronda, 5 minutes de la plaza de la independencia), dans une maison ancienne avec beaucoup de style, très sympa, super propre. 11 USD par personne en chambre avec SDB partagée. Un vrai bon blan pour loger dans le centre historique à petit prix !
  • A Otavalo, on a déniché le Arauco Hostal : un vrai bon plan, tout neuf, nickel, bien situé, 20 USD la chambre avec SDB

Le budget pour un voyage en Equateur

Petite particularité au moment de parler argent en Equateur : la monnaie officielle est… le dollar américain ! En 2000, en pleine crise économique, il a été décidé d’abandonner la monnaie nationale, le sucre, et de lui substituer le dollar US. Aujourd’hui une partie des dollars qui circulent dans le pays sont de « vrais » dollars US, tandis que certaines pièces sont frappées avec des symboles équatoriens. A noter qu’on retire de l’argent liquide très facilement dans tout le pays.

En tout cas, le budget pour un voyage en Equateur peut rester très raisonnable. Au total, en faisant attention mais sans non plus être dans la privation (chambres doubles dans des petites guesthouses, repas dans les marchés et petit stand ou cuisinés nous même, trajet en bus, et puis quelques activités et apéros…), on a dépensé en moyenne 65 USD par jour à deux (soit environ 53 euros à deux au bon taux de change du moment).

Au niveau logement, on a invariablement payé nos chambres entre 18 et 22 USD, après négociation (qui a parfois permis de réduire de quelques dollars, mais pas toujours), sauf sur le trek de Quilotoa où il y a un système de demi-pension (15 USD la chambre + repas du soir + petit dej). En ce qui concerne la nourriture, le midi les menu del dia sont économiques : ils commencent à 2,5 – 3 USD pour des repas nourrissants mais sans plus, et à 5 – 6 USD on a déjà un repas plus élaboré. Le budget transport, comme on le dit plus haut, est très réduit.  Quant au budget visites et activités, là c’est plus variable : pour nous il a été très réduit (quelques musées à 2 dollars, une demi journée rafting à 18 dollars chacun), mais il y a aussi beaucoup de possibilités d’activités coûteuses (cheval, ascension d’un volcan avec guide…)

ET VOUS, VOUS PARTEZ QUAND EN EQUATEUR ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *