Argentine

Las Cataratas de Iguazu !

Nouveau tournant dans notre voyage, nous voilà arrivés en terre latino-américaine. Encore un endroit qui nous fait rêver depuis longtemps et qu’on avait hâte de découvrir ; et ça y’est, on y est ! A nous l’Amérique du Sud, et ça commence avec l’Argentine, le pays des grands espaces, du tango, du foot et des empanadas !!

Pour attaquer en beauté, on décide d’aller directement à Iguazu, pour y voir les célèbres chutes d’eau. Enfin, directement… Façon de parler, car rejoindre Iguazu depuis l’île de Pâques, c’est tout un périple : 30 heures de voyage au programme, avec un premier vol Ile de Pâques – Santiago du Chili, une nuit dans l’aéroport avant un deuxième vol aux aurores pour Buenos Aires, un changement d’aéroport en bus puis une longue attente avant un dernier vol Buenos Aires – Iguazu… Autant dire qu’on arrive bien fatigués ! La déception d’apprendre la défaite de l’équipe de France en finale de l’euro de foot (on nous en reparlera souvent en Argentine…) est cependant vite effacée par le plaisir de retrouver à Iguazu notre pote Jérome (Jéronimo ici !), qui vient passer ses vacances avec nous et nous rejoint donc pour un petit mois !

Evidemment, si on est ici, à l’extrême nord de l’argentine, à la lisière du Brésil et du Paraguay, c’est pour voir les chutes sur le fleuve Iguazu !

Après de longues réflexions, on a décidé de n’aller voir les chutes que depuis le côté argentin (il y a aussi un point de vue coté brésilien, mais plus limité), et on n’a pas été déçus ! Superbes, impressionnantes, surpuissantes… les adjectifs sont nombreux pour décrire ces cataratas !

 

Le site est très bien aménagé et on y passe facilement la journée. Deux circuits permettent de découvrir à pied les chutes, les principales et les innombrables chutes secondaires (peu avant les cascades le fleuve se divise en de nombreux bras en raison des écueils et des îlots qu’il rencontre, ce qui donne des dizaines de chutes plus ou moins puissantes), sous tous les angles : en face, en dessous, depuis le sommet…Et les arc-en-ciel ne gâchent rien…

 

Le sentier traverse la forêt tropicale, luxuriante évidemment compte tenu de l’humidité que dégagent les chutes, et peuplée de nombreux animaux. On a pu voir entre autres des singes, des coatis (sorte de ratons-laveur), ainsi que divers oiseaux (rapaces, toucans…), qui planent majestueusement au dessus de l’eau.

 

On termine, après un court trajet en petit train, par le point le plus impressionnant, El Garganta del Diablo (le trou du diable, rien que ça !), là où les chutes se déversent avec toute leur puissance. Elles créent tellement de brume qu’on ne peut pas voir le fond.

Et pour ceux qui ne sont pas lassés de ces trombes d’eaux, on vous propose une petite visite guidée en vidéo :

 

 

On repart enchantés de cette première journée passée en Argentine qui restera certainement comme un temps fort de notre voyage. Et maintenant, direction Buenos Aires !

Infos pratiques

Liaison aéroport – Puerto Iguazu : 120 pesos par personne en bus, 400 pesos pour un taxi à 4

Guesthouse à Puerto Iguazu : El Guembe Suites, chambre triple 420 pesos (basique mais propre et assez agréable).

Site des chutes d’Iguazu : entrée 330 pesos, bus A/R 130 pesos avec la compagnie Rio Uruguay.

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *