Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Popayan, jolie petite ville du sud colombien

Après notre passage de la frontière à Ipiales et un coup d’œil au surprenant site de Las Lajas, on prend la route de Popayan, à 7 – 8 heures de bus sur la panaméricaine. Un trajet un peu incertain au départ en raison d’une grève avec menaces de blocages des routes, mais qui finalement se déroule sans encombre.

On arrive donc à Popayan (200.000 habitants), qui a longtemps été considérée comme la principale ville du sud de la Colombie, avant d’être détrônée par Cali. C’est une ville étudiante, dynamique, où on a un premier aperçu de la douceur de vivre à la Colombienne : beaucoup de cafés bien remplis, des terrasses (et ça c’est nouveau par rapport à beaucoup d’autres pays d’Amérique du sud), beaucoup de monde allant et venant joyeusement dans les rues… Bref, une ambiance très agréable !

Du point de vue architectural, le centre ville est très joli, avec ses maisons à un ou deux étages, aux façades uniformément blanches et aux toits de tuiles.

De quoi se balader tranquillement une journée, en faisant un détour par les quelques églises du centre, par le pont en brique qui enjambe le rio Molino, ou encore par le Morro del Tulcan, une colline en bordure du centre qui offre un point de vue d’ensemble sur Popayan et ses toits. Quant au Parque central, on n’a pas beaucoup à marcher pour le voir… notre auberge de jeunesse, accolée à la cathédrale, donne directement dessus, et on n’a qu’à se mettre à la fenêtre pour observer la paisible animation qui y règne (et on entend même les chants de l’Eglise !).

Au final, rien d’exceptionnel, mais Popayan se sera révélé une étape agréable sur la route de San Augustin, notre destination suivante.

Infos pratiques

Bus Ipiales – Popayan : avec la compagnie Bolivariano, trajet 8h, tarif 38.000 COP par personne.

Hostal à Popayan : Hostal Parklife, directement sur le Parque central, chambres doubles entre 55.000 et 70.000 COP, dortoir 25.000 COP.

Une réflexion au sujet de “Popayan, jolie petite ville du sud colombien

  1. le monstre et tritrille ...

    eh bien !! Popayan !!! voilà encore une découverte bien agréable !! vous ne le dites pas mais j’imagine que vous avez fréquenté avec plaisir (et modération…) ces étonnantes terrasses des cafés colombiens ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *