Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Tranquilles, tranquilles, sur les 4000 iles

A l’extrême sud du Laos, à quelques encablures de la frontières cambodgienne, le Mékong se divise en plusieurs bras et en une multitude de petits canaux, parsemés de nombreuses îles (mais quand même pas 4000 !) et ilots de tailles diverses formant une sorte d’archipel au cœur du fleuve, entourés de roches et de bancs de sable. Le fleuve s’agite par endroits, des petits rapides et plusieurs chutes d’eau se forment. Trois îles sont habitées : à chaque fois, un petit village, quelques cabanes de pêcheurs, et de vastes espaces sauvages.

Ici, il fait chaud, très chaud même (lors de notre passage, mi-mars, le thermomètre indique 40° à l’ombre, sans un poil de vent et avec pas mal d’humidité…), et du coup, le rythme de vie est cool, très cool même… Plus encore que dans le reste du Laos (et c’est dire…), les gens sont zen, se livrent à leurs activités sur un rythme nonchalant, et la sieste est une véritable institution.

Autant dire qu’on se sent comme des poissons dans l’eau, et on décide de passer une petite semaine ici, dans ce havre de tranquillité avant de quitter le Laos.

 

Première bonne surprise, compte tenu de notre passage express à Champasak où on s’est contentés de visiter les ruines de Wat Phou, on arrive plus tôt que prévu dans les 4000 îles, et du coup, on retrouve Félix et Angelica (vous savez, nos copains québécois rencontrés à Vang Vieng) qui eux, n’en sont pas encore partis !

Ils ont, après de longues recherches, trouvé une super Guesthouse, qui répond au doux nom de Mékong Dream. Dans cette grande maison tout en bois montée sur pilotis, l’espace sous les pilotis est à la fois le salon de la famille (nombreuse !) et le coin restau, et à l’étage, quelques chambres agréables sont réparties autour d’une grande terrasse remplie de hamacs et surplombant le Mékong.

 

L’endroit est parfait pour glander et se laisser vivre au rythme lao, et même pour une petite baignade dans le Mékong juste devant la chambre ! La famille est très sympa et pas stressée pour deux sous ; bon, il faut juste savoir que si on commande un truc à manger ou à boire, il faut compter une heure, une heure et demie avant de le voir arriver… Mais ça fait partie du charme !

Et alors on fait quoi sur les 4000 îles ?

La journée type se décompose à peu près comme ça : hamac, lecture, petite baignade dans le Mékong, aller manger, faire la sieste, et recommencer le cycle. Dans tout ça, caser 7 ou 8 baignades ou douches froides pour tenter de survivre à la chaleur. Après, apéro avec les copains, et puis dodo pas trop tard, genre 20h30 – 21h, parce que demain attention grosse journée, on recommence !

Ok, c’est vrai qu’on glande, mais on glande bien !

Et puis quand vraiment on a un gros coup de motivation, on peut louer un vélo et partir un peu au hasard explorer l’une ou l’autre des deux îles principales, Don Det et Don Khone, par exemple pour aller voir l’une des chutes d’eau ou pour se trouver un autre coin pour faire trempette.

 

Enfin, l’exploit de notre séjour aura été de nous bouger pour une journée de Kayak. On ne regrette vraiment pas de l’avoir fait, la balade est un bon moyen d’explorer la région autrement en sillonnant les divers bras du Mékong et en ayant un autre point de vue sur les îles. Niveau effort physique, c’est tranquilou, on est porté par le courant et on passe quelques petits rapides. La journée compte deux arrêts sympas : un pour aller voir les chutes de Pha Pheng, les plus importantes de la région et qui seraient même les plus fortes en débit de toute l’Asie du sud est (sans être très hautes par contre), et un pour aller voir les dauphins d’eau douce (ou dauphins d’Irrawaddy) qui vivent ici. Ou plutôt les entr’apercevoir : il ne reste ici que six spécimens de cette espèce en voie de disparition, et ils sont un peu timides… On peut tout juste repérer un aileron et un bout de dos quand ils respirent à la surface en soufflant bruyamment… Mais c’est déjà pas mal !


Quoi, on les voit pas ces dauphins d'Irrawaddy ??!

Quoi, on les voit pas ces dauphins d’Irrawaddy ??!

Après avoir rechargés nos batteries sur les 4000 iles pendant une petite semaine, on se dirige vers le Cambodge… Et heureusement qu’on est bien reposés, parce que le passage de la frontière Laos – Cambodge, pour le coup ça ne sera vraiment pas de tout repos ! Mais le récit de ce passage haut en couleurs, c’est pour un prochain post !

Infos pratiques

Trajet Champasak – 4000 îles 85.000 kips par personne (incluant le bateau depuis Ban Nakasang jusqu’à Don Khone)

Guesthouse sur les 4000 îles : Mékong Dream Guesthouse, au sud de Don Det, à 200 mètres du pont reliant l’île à Don Khone : vraiment super, chambre double avec Sdb / moustiquaire / ventilo : 60.000 kips par personne (pour y accéder, prendre le bâteau pour Don Khone puis traverser le pont, c’est beaucoup plus près que depuis le débarcadère de Don Det, qui est au nord de l’île).

Location de vélos partout, 10000 kips par jour

Les 35.000 kips pour traverser le pont c’est une arnaque, passer sans s’arrêter !

Journée kayak négociable à 170000 kips

4 reflexions sur “Tranquilles, tranquilles, sur les 4000 iles

  1. Sunshine

    Je vous retrouve bien là: sieste, glandouille, apéro… Les kikis ne changeront pas et c’est ça qu’on aime ! Bisous les copains
    PS: ça y est, j’ai rattrapé mon retard dans la lecture vos posts. J’ai kiffé ce voyage express en Birmanie et au Laos!

  2. trille-houssin

    eh bien, qui nous aurait dit que vous passeriez une nuit en maison de passe !!! c’est du joli !! ah!!! les enfants !!
    on a particulièrement apprécié les 4000 îles et les nombreuses siestes et les baignades dans le Mékong et la vue de votre guesthouse et le farniente et la gentillesse des habitants !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *