Egypte

Assouan, escapade en Nubie égyptienne

Pour notre première étape dans le Sud de l’Egypte, c’est à Assouan qu’on s’installe quelques jours. La ville en elle-même n’a pas trop d’intérêt (bruyante et pas vraiment belle), mais on peut trouver une toute autre ambiance, juste en face, sur l’île Elephantine qui se trouve au milieu du Nil et qui est accessible en deux petites minutes de bateau.

En débarquant sur l’île, on a l’impression de changer de monde et d’époque : un réseau de chemins de terre, souvent très étroits, des petites maisons colorées dans le style traditionnel nubien (souvent délabrées quand même), des animaux en liberté, des petites zones agricoles toutes vertes grâce à l’irrigation et qui tranchent avec l’aridité ambiante, aucune voiture (ici on se déplace à pieds ou à dos d’âne…)…

Du côté Ouest de l’île, au-delà du Nil, la vue porte sur le désert qui commence à quelques centaines de mètres du fleuve… La ville paraît bien loin et on pourrait se croire dans un village isolé.

L’atmosphère sur l’île est paisible et pendant nos trois jours sur place on s’y sent bien. Les gens sont souriants et accueillants, en tant que touristes on n’a pas l’impression de déranger, et on n’est pas non plus sollicités comme en ville, ce qui est plutôt reposant. Dans la partie Nord de l’ïle (avant la zone coupée du reste par l’horrible et énorme hôtel Movenpick) on trouve quelques endroits cool pour se poser le soir pour boire un thé et fumer une chicha. On a bien aimé Ashry Toky qui semble être un point de rendez-vous tranquille pour les jeunes (y compris les petits amoureux discrets) d’Assouan. En ville, les bars à chicha sont, de fait, exclusivement masculins.

Juste en face de l’île Elephantine on trouve l’île aux fleurs (Ile Kitchener), devenue un vaste jardin botanique avec des centaines d’espèces d’arbres et de plantes divers et variés, créé de toutes pièces par un Lord Anglais, Lord Kitchener, qui avait été pendant un temps propriétaire de l’île et c’est un véritable petit bijou de verdure.

Une particularité de l’île Elephantine, c’est qu’elle est peuplée uniquement de nubiens, ce peuple originaire du Sud du pays et du Nord Soudan qui a une identité propre. Pour en apprendre plus sur l’histoire de l’ex-Nubie et du peuple nubien, on se rend au musée de la Nubie à Assouan : l’expo retrace l’histoire de la région depuis la préhistoire et la dernière partie est consacrée à l’artisanat et à l’habitat nubien. Et puis sur l’île Elephantine, il y a le petit musée animalia sur la Nubie créé par un habitant du village collectionneur et passionné : on y suit une visite guidée dans une maison nubienne traditionnelle au cours de laquelle on reçoit plein d’explications sur les coutumes, croyances et mode de vie nubiens. Des trucs et astuces contre les scorpions à la place de la femme en passant par le mélange des religions, des sujets très diverses sont abordés. On vous recommande chaudement cette visite !

Mais notre étape à Assouan avait aussi pour but de nous permettre de visiter les temples des environs. Le premier est celui de Philae, à une petite dizaine de kilomètres de la ville. La visite est superbe. Le temple dont la structure est entièrement conservée a été très bien restauré et on peut admirer de près les sculptures et les hiéroglyphes représentant entre autre Isis, Osiris et Orus. Le cadre est lui aussi superbe, le temple se trouve sur un îlot sur le Nil et ça lui donne beaucoup de charme. Ce qui est moins cool, c’est la négo pour le bateau, passage obligé pour accéder au Temple. Il faut s’accrocher pour éviter que ces quelques minutes de traversée ne batte des records. 

Le deuxième temple qu’on visite c’est celui de Kalabschah, lui aussi sur un îlot mais situé sur le lac Nasser. Plus petit que Philae, il est aussi moins visité (on devait être 6 sur le site) et très beau aussi. Il vaut vraiment le coup d’œil pour son atmosphère et ses bas reliefs très bien conservés représentant divers Dieux égyptiens mais aussi Mandoulis, Dieu nubien auquel le temple est dédié.

Et après ces trois jours à Assouan, on prend la direction d’Abou Simbel pour la découverte de son célèbre temple, un temps fort du voyage !

Infos pratiques

Guesthouse à Assouan : on vous recommande d’aller sur l’île Elephantine où les auberges sont plus sympas et moins chères que dans le centre ville. Et sur l’île, on conseille de choisir une guesthouse sur la rive ouest, qui donne face au désert alors que la rive est fait face à la ville. Parmis d’autres, Assouan Nubian Guesthouse est vraiment très bien : c’est une petite GH de 4 chambres dans une maison traditionnelle, simple et pleine de charme avec une vue sublime sur le Nil et le désert depuis la terrasse. Ch double 270 LE.

Transports Ile Elephantine – Assouan : le bac public passe toutes les 5 à 10 mins de 5h du matin à 00h30. Prix : 1-2 LE pour les Egyptiens, 5LE pour les étrangers. Attention si vous ne voulez pas créer un mini scandale, les femmes se mettent à l’avant et les hommes à l’arrière du bateau.

Trajet Assouan-Abou Simbel : un bus local part d’Assouan tous les jours à 8h. Tarif 75 LE, trajet 4h. A ce jour, il n’est plus interdit aux étrangers comme il l’avait été par le passé et pas de formalités particulières, vous achetez le ticket une heure avant de monter directement à la gare routière. Pour le retour départ d’Abou Simbel à 13h.

Pour rejoindre le temple de Philae : aller-retour en taxi, qui attend pendant la visite, 150 LE. Pour le bateau, la négo est difficile car les tarifs officiels ne sont pas du tout respectés. En s’accrochant, on a réussi à obtenir de payer 200 LE pour le bateau (pour 4 passagers car on s’est groupés avec deux autres personnes). Le tarif officiel affiché est censé être de 175 LE pour le bateau et la négo à commencé à 175 LE… par personne ! Entrée du temple : 180 LE

Pour rejoindre le temple de Kalabschah : aller-retour en taxi, qui attend pendant la visite : 150 LE. Bateau négocié (difficilement) à 180 LE. Entrée du temple 60 LE

Un commentaire

  • Demarly

    Salut les Kikis ! Merci pour ces photos et ces commentaires sur votre voyage en Égypte ! Ça m’a rappelé de très bons souvenirs ! Je pense que mon voyage en Égypte a été le plus marquant de mes voyages ! C’était fascinant… bon courage et prenez soin de vous ! Bises Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *