Egypte

Les temples d’Abou Simbel : l’éternité de Ramsès II

Question : qu’est-ce qui peut pousser deux feignasses comme nous à mettre le réveil à 4h45 ?

Réponse : la perspective d’un lever de soleil sur les temples d’Abou Simbel !

Il fallait au moins ça et ça valait le coup ! Les temples sont superbes et ils s’apprécient beaucoup mieux le matin, avec la lumière du soleil levant sur leurs façades et avant l’arrivée des masses de visiteurs se déversant par cars entiers. On a donc pris notre courage à deux mains, une gourde de café et en route !

En arrivant avant 6h, on est à peine une poignée sur le site et on peut se poser pour contempler sereinement l’extérieur des temples, avec leurs façades monumentales creusées dans la montagne (Un peu à la façon du Kazneh de Petra en Jordanie).

Le principal, celui de Ramsès 2, compte 4 statues (dont une détruite) du Pharaon assis avec au milieu une statue du Dieu Râ, le seul a être assez important aux yeux de Ramsès pour apparaître à ses côtés (petit problème d’ego quand même, mais bref !).

A l’intérieur, une première grande salle avec 8 imposantes colonnes avec statues, et des murs entièrement recouverts de gravures et hiéroglyphes représentant diverses scènes de batailles, d’offrandes et de cérémonies.

Ramsès 2 gagne la bataille avec panache
Ramsès 2 exécute les prisonniers sans pitié
Ramsès 2 se fait présenter sa barque funéraire

Sur les côtés on peut voir des petites salles basses avec encore des décorations partout.

Au fond, dans le naos, se trouve la statue de Ramsès qui deux fois par an est éclairée par le soleil (le 22 octobre et le 21 février), ce qui est l’occasion de fêtes et cérémonies.

Le deuxième temple est dédié à Nerfertari, l’une des épouses de Ramses 2. Il est construit sur le même modèle que celui de Ramsès, en plus petit. Sa façade comporte 6 statues debout (4 de Ramsès, 2 de Nerfetari) séparées par des contreforts sculptés.

A l’intérieur, on retrouve une première grande salle avec des gravures superbes, très bien conservées, très nettes avec encore leurs couleurs. Les décors sont moins chargés que dans le Temple de Ramsès et les scènes sont bien visibles.

Conseils pour organiser la visite d’Abou Simbel

Notre conseil est simple : il faut arriver le plus tôt possible. Pour ça, il faut arriver à Abou Simbel la veille et dormir sur place ce qui permet d’être sur le site des l’ouverture (et de découvrir un peu le petit village qui n’est pas désagréable). De 6h à 8h on est très tranquilles et on visite dans des conditions privilégiées. A partir d,e 8h, les cars arrivent d’Assouan les uns après les autres et le site, qui n’est pas très grand est très vite surchargé (Il faut limite faire la queue pour passer d’une salle à l’autre).

A priori le site est aussi moins rempli à partir de 14h30 et jusqu’à sa fermeture à 17h (mais la lumière est moins belle car la façade est alors dans l’ombre).

Si vous avez peu de temps, l’alternative, qui est une formule assez répandue, c’est l’aller-retour à la journée depuis Assouan. Comme il y a quand même 300 kms de distance, ça signifie départ d’Assouan à 3h30 du matin avec une arrivée à Abou Simbel pour 7h30, 2h max sur le site (ce qui est un peu juste) puis retour à Assouan pour une arrivée vers 13h30… Efficace, mais un peu dur !

Infos pratiques

Trajet Assouan-Abou Simbel : un bus local part d’Assouan tous les jours à 8h. Tarif 75 LE, trajet 4h. A ce jour, il n’est plus interdit aux étrangers comme il l’avait été par le passé et pas de formalités particulières, vous achetez le ticket une heure avant de monter directement à la gare routière. Pour le retour départ d’Abou Simbel à 13h.

Guesthouse / Hôtel à Abou Simbel : Hllol (anciennement Nobaleh Ramses), tenu par Oussama et sa famille qui sont super sympas, est un très bon plan : confortable, propre, agréable avec ses chambres disposées autour de petites cours – jardin, c’est aussi l’un des hébergement les moins chers du village (où tout les hôtels sont plus chers que dans le reste du pays), à 40 euros la chambre double quand même. Il se trouve juste à l’endroit où s’arrête le bus d’Assouan (littéralement devant).

Site d’Abou Simbel : à 15-20 minutes à pied du centre du village. Billet 255 LE

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *