Egypte

Deux jours de Felouque au fil du Nil : d’Assouan à Kôm Ombo

Après Assouan et Abou Simbel, la suite de notre découverte de l’Egypte, c’est sur le Nil que ça se passe : on décide de s’embarquer pour deux jours et deux nuits de navigation au départ d’Assouan, direction Kôm Ombo.

Parmi les différentes possibilités pour voyager sur le Nil, c’est la Felouque qui nous tentait le plus. Sur cette embarcation égyptienne traditionnelle, une sorte de grosse barque à voile sans moteur, on descend tranquillement le fleuve, au rythme du vent, en regardant défiler les rives (bien vertes en bordure du fleuve mais vite suivies par le désert) et en s’arrêtant de temps à autre pour se balader, voir un village nubien, visiter un temple.

Le confort est rudimentaire, on s’installe sur un matelas sur le pont et c’est là qu’on passe la journée, qu’on mange et qu’on dort à la belle étoile, mais le voyage y gagne en charme.

Allez, on n’en dit pas plus et on vous raconte ça en vidéo !!

Nos deux jours avec Sabri, notre « Cap’taine » et Adama son « second », ont été super agréables et riches en découvertes. L’ambiance à bord était très sympa et détendue, on a bien apprécié de pouvoir admirer le paysage en toute tranquillité et nos arrêts nous ont permis de découvrir deux villages nubiens peu après Assouan (dont celui où vit la famille d’Adama qu’on a eu la chance de rencontrer) ainsi que le temple de Kôm Ombo

La petite particularité c’est que pendant nos deux jours, il y avait énormément de vents avec parfois des bourrasques imprévisibles, ce qui obligeait alors par sécurité à rabattre la voile et à simplement avancer avec le courant … ce qui n’est pas rapide-rapide et donne parfois l’impression de flotter comme une coque de noix qui dérive plutôt que de naviguer, mais avec ces petits ajustements, on a fini par arriver à bon port !

Infos pratiques pour organiser son voyage en felouque sur le Nil :

Felouque or not felouque ?

Pour voyager sur le Nil, il y a plusieurs possibilités :

  • Le gros bateau de croisière, option la plus répandue qui permet en 5 ou 6 jours de rejoindre Assouan depuis Louxor (ou l’inverse) en s’arrêtant aux différents points de visites. C’est l’option la plus confortable mais avec les avantages et inconvénients d’un voyage organisé.
  • La Dahabeyya ou le Sandal , option la plus chère qui associe charme et confort. Ce sont des bateaux en bois comptant une dizaine de cabines qui en principe avancent à voile mais sont en réalité souvent tirés par un remorqueur (peu discret).
  • La Felouque, option au confort le plus rudimentaire avec le charme qui va avec, on navigue dans un calme absolue, et au rythme du vent et du Nil. C’est une expérience en soi. C’est aussi évidement l’option la moins chère. En felouque, les voyages se font dans le sens du courant, donc au départ d’Assouan et non de Louxor.

Comment trouver un Capt’aine pour un voyage en felouque sur le Nil ?

C’est une question très importante, on ne va pas se mentir la qualité du voyage en dépend. Il est possible de trouver un capitaine pour organier son voyage sur internet (il existe d’ailleurs des sites en français) mais il est aussi très simple et moins cher de s’organiser sur place à Assouan.

1ère possibilité : il suffit de se promener sur la corniche, le long du Nil pour être abordé par des felouquiers, et on peut se mettre d’accord avec l’un d’eux. C’est la méthode la plus directe et qui permet donc d’avoir les meilleurs prix. Evidement elle comporte aussi une bonne part d’aléa car il est difficile de se faire une idée précise de la fiabilité du capitaine que l’on choisit (avec qui on va quand même passer plusieurs jours).

2nd possibilité : se faire recommander un bon capitaine soit par une guesthouse ou un hôtel (qui prendra très certainement sa commission au passage), soit à l’office du tourisme directement. C’est cette dernière solution qu’on a choisi et Hakim qui s’occupe de l’office du tourisme nous a super bien renseigné et nous a dirigé vers Sabri en nous garantissant qu’il était un excellent capitaine, ce qu’on a pu vérifier par nous-même et on le recommande vivement (son numéro de téléphone : (002) 012 414 1046).

Comment choisir son trajet ?

En gros, tout est possible et on peut définir un trajet sur mesure. Le plus souvent les trajets au départ d’Assouan sont à destination de Kôm Ombo (2 jours), Edfou (3 jours), Esna (4 jours), Luxor, (1 semaine). Ces temps de trajet correspondent à un rythme très tranquille avec des pauses fréquentes (pour des balades et visites à terre) et intègrent une marge d’erreur (les felouques sont évidement dépendantes du vent et s’il n’y en a pas, ou au contraire trop, on peut se retrouver seulement à avancer avec le courant et là… ça peut être un peu plus long !)

Quel est le prix d’un voyage en felouque sur le Nil ?

Tout se négocie… Pour deux jours et deux nuits jusqu’à Kôm Ombo, on a payé 2500 LE pour deux, tous les repas inclus (sauf l’eau). Vous pouvez certainement obtenir un tarif plus bas en négociant directement sur la Corniche.

Qu’est ce que j’emporte pour mon voyage en felouque sur le Nil ?

On part avec ses bagages qui sont rangés bien au sec. L’équipage s’occupe de la nourriture et il n’y a donc pas grand-chose à prévoir en plus, si ce n’est l’eau minérale (qui apparemment n’est jamais incluse) et éventuellement un peu de grignotage.

En principe, il y a des grosses couvertures pour la nuit mais mieux vaut prévoir un duvet, il peut faire frais.

Et comment ça se passe pour dormir sur la felouque ?

C’est à la belle étoile mais plutôt confortable. On dort sur un matelas posé sur le point et on tend un tissu pour « fermer » un côté ou deux du bateau. Quand aux toilettes… il y a les rives et les îles du Nil !!

Un commentaire

  • kat

    ce voyage en felouque semble idyllique! quel calme, quelle beauté. Et votre installation paraît très confortable. En cette période de confinement, merci de ns proposer cette merveilleuse évasion (:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *