Nouvelle-Zélande

Journal d’un road trip en NZ : épisode 2, Bay of Islands – d’île en île

 

En route pour la Bay of islands

Ce matin, on quitte le Cap Reinga direction la Bay of islands, sur la côte est de l’île, au programme, quatre heures de route à travers les paysages vallonnés du Northland, dont une petite demi-heure en compagnie d’un couple d’auto-stoppeurs originaire de la région. Ils nous expliquent qu’ils ont une voiture mais ne peuvent pas payer l’essence pour faire un aller-retour voir leur famille à une heure de route. La Nouvelle Zélande est un pays riche où tout coûte cher, mais manifestement tout le monde ne peut pas suivre… Après avoir déposé nos éphémères compagnons de route, on fait un petit crochet pour aller visiter Whangaroa, microscopique village de pêcheurs posé le long d’une superbe baie. Quelques maisons, un magasin et un café, point final, il n’y a rien d’autre. Pas grave, puisque la Kikismobile est équipée et autonome : on se pose au bord de l’eau et on se cuisine un petit repas tout en admirant le paysage.

On reprend ensuite la route, jusqu’à parvenir au petit village d’Haruru, en bordure de la Bay of islands, où on a repéré (grâce à la super appli Wicked) un campsite sympa installé juste en face de jolies petites chutes d’eau (les Haruru falls). L’endroit est effectivement très paisible, et on poste notre van à côté de la petite plage qui donne sur la rivière et les chutes, en compagnie des mouettes et des canards.

Bay of islands, au cœur de l’histoire néo-zélandaise

La Bay of Islands est une vaste baie, ou plutôt un ensemble de baies et caps auxquels font face environ 150 îles et îlots déserts. La côte est ciselée par une alternance de collines et de formations rocheuses, entre lesquelles s’étirent des plages de sable brun et beige. Quant à l’océan pacifique, ses eaux adoptent selon les endroits différentes teintes, passant du bleu profond au bleu turquoise. Bref, les points de vue magnifiques ne manquent pas !

La région revêt aussi une importance historique pour la Nouvelle-Zélande, à double titre.

D’abord, c’est ici que ses premiers habitants, les Maoris, arrivés d’autres archipels océaniens, ont débarqué, dans les années 1000 à 1300, assez récemment finalement, ce qui fait de la Nouvelle Zélande l’un des territoires les plus tardivement habités. Ensuite, c’est également ici qu’a été signé en 1840 le traité de Waitangi, par lequel les tribus Maoris acceptaient le rattachement à la couronne d’Angleterre. Les Maoris auront donc officiellement perdu le pays à l’endroit même où ils y avaient posé le pied… Enfin, officiellement… il y a encore des débats sur la traduction exacte du texte anglais en Maori et visiblement tout le monde n’avait pas compris tout à fait la même chose quant à l’appartenance des terres et à leur libre administration…

Visiter la Bay of islands à petit budget : difficile, mais pas impossible…

Comment s’y prendre pour visiter une baie composée d’une multitude d’îles ? De nombreuses agences proposent des excursions, mais à des tarifs très élevés : compter un peu plus de 100 NZD par personne pour une demi journée de bateau entre les iles (option nager avec les dauphins en supplément), au moins 170 NZD pour un très rapide tour en avion.

Et comment faire quand on veut voyager à petit budget ?

Heureusement, il y quand même quelques solutions ! Différentes balades / randos le long de la cote permettent d’accéder à plusieurs beaux points de vue sur la baie et les îles. On peut entre autres :

1/ Suivre le Haruru track, chemin de rando qui part des chutes Haruru (où on avait notre campsite) et rejoint, après une heure et demi de marche à travers la forêt et la mangrove, (avec peut être la chance d’apercevoir voir des Kiwis, ces petits oiseaux emblématiques de la Nouvelle-Zélande), le village de Waitangi, face à la baie ;

2/ Grimper en haut de la colline de Waitangi pour avoir une belle vue sur la baie (payant depuis le musée mais gratuit depuis le terrain de golf) et rejoindre Paihia en longeant la baie et sa belle plage de sable brun ;

13. Bay of islands (Waitangi, Paia) (2)

3/ Se rendre à Russell, tranquille petite bourgade balnéaire et grimper en haut de la Flagstaff Hill qui donne un beau point de vue à 360° sur différentes parties de la baie ;

4/ Depuis Russell, se rendre sur la long Beach, très belle et entourée par les collines, ce qui donne une vue sur l’autre côté du cap ;

5/ Et puis on peut aussi, sur deux jours, se lancer dans la rando du cap Brett : 8 heures de marche aller, 8h de marche retour, et une nuit dans le refuge tout au bout du cap (droit d’accès aux terres maories + nuit 45NZD par personne). On voulait faire cette rando qui offre des points de vue superbes mais la météo n’était pas vraiment au rendez vous…

Il est donc possible d’apprécier la Bay of islands sans se ruiner ! Cette région vaut vraiment le coup d’œil et il aurait été dommage de passer à côté !

Infos pratiques

– Temps de trajet Cap Reinga – Bay of Islands : 4heures
– Falls Motel and Waterfront Campground à Haruru : super site en face de chutes d’eau – 36NZD négocié à 32NZD la nuit pour un van avec électricité et wifi (illimité).
– Ferry Paia-Russel : 12,5 NZD pour le van et ses passagers.
– Russell Top 10 Holiday Park : 45 NZD la nuit pour un van avec électricité et wifi (500MO)

6 commentaires

  • Sunshine

    C’est beeeeaaaaaaaaauuuuuuu! Mais je crois que j’ai un faible pour ce van dont la couleur s’intègre si bien au camaïeu de vert des paysages…. Tant que vous êtes bien dedans!
    Vous nous faites des petites photos de l’intérieur du carrosse?

    • trille-houssin

      vos photos nous font bien voir la beauté de ces paysages !!! mais il me semble que le grouillement de l’Asie vous manque …. je me trompe ???
      si vous saviez la journée que l’on a aujourd’hui….(dimanche ).. ciel gris, brouillard, roses qui baissent la tête, pleines de pluie !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.