Chine

Infos pratiques et bons plans pour voyager en Chine

La Chine, c’est sûrement le pays qui nous a le plus fasciné : un autre univers, où tout est différent et où la découverte est permanente. Arpenter les rues de l’une ou l’autre des villes du pays est une expérience en soi : les sons, les odeurs, les images, tous les sens sont mobilisés, et c’est une sensation très marquante. Ajoutez à ça une agréable ambiance zen et des monuments et sites naturels époustouflants un peu partout dans le pays, et tout est réuni pour un voyage inoubliable !

Vous pouvez retrouver tous nos posts étape par étape dans la rubrique Chine de notre blog, et dans ce post on partage plus spécifiquement nos conseils et infos pratiques pour organiser un voyage en Chine en autonomie, à partir de notre expérience tirée de deux voyages en Chine : le premier de 6 semaines fin 2015 pendant notre tour du monde, au cours duquel on a traversé le pays en provenance de Mongolie et en direction du Vietnam, le deuxième de 3 semaines fin 2019, dans les provinces du Guangdong et du Guangxi.  

Les formalités avant le départ et les frontières

On ne vous apprendra rien en vous disant qu’un visa est obligatoire pour pouvoir entrer en Chine. Le dossier est un peu pénible à constituer, mais pas de panique, il n’y a vraiment rien d’infaisable et il faut juste un peu de patience et d’organisation. Il faut se connecter au site de l’ambassade de Chine (http://bio.visaforchina.org/PAR2_FR), choisir la rubrique « la procédure étape par étape – commencer », sélectionner le visa L (tourisme » puis remplir un (assez long) dossier en ligne, sur lequel il faut charger une photo d’identité numérisée. Une fois le dossier rempli, il faut l’imprimer et joindre les documents justificatifs suivants : le passeport et une copie du passeport (valable encore au moins 6 mois après la fin du séjour en Chine), une réservation d’avion AR, les réservations d’hôtels en Chine (qui peuvent être des réservations annulables…), une attestation d’assurance rapatriement, un justificatif de revenu (fiche de paie, relevés de compte avec un solde suffisant pour couvrir les dépenses pendant le séjour). C’est un peu intrusif, mais c’est comme ça… Quand le dossier est complet, il faut prendre en ligne un rendez vous dans un centre des visas chinois : il y en a 4 en France, à Paris, Lyon, Marseille et Strasbourg. Lors du rendez vous on dépose le dossier (et le passeport) qui est contrôlé par un agent, puis on revient environ une semaine plus tard récupérer le passeport avec, en principe, le visa à l’intérieur. En ce qui concerne la durée, il est assez facile d’obtenir un mois, mais il est possible de demander plus, jusqu’à trois mois.

Pour ceux qui, dans le cadre d’un voyage au long cours, souhaite demander leur visa chinois depuis Oulan Bator en Mongolie, c’est très simple aussi, et on a consacré un post spécifique à ce sujet.

Une fois le visa obtenu, il ne reste plus vraiment de formalités à accomplir. A notre sens, inutile de se munir d’argent liquide (la monnaie est le Yuan), il y a des distributeurs de billets dans tous les aéroports et on peut très bien obtenir de l’argent à l’arrivée.

Voyager par ses propres moyens en Chine ?

C’est sûr que voyager en totale autonomie est un peu plus compliqué en Chine que dans beaucoup d’autres pays (rien à voir avec l’asie du sud-est par exemple !), en raison des différences culturelles et surtout de la barrière de la langue. Mais ça reste très faisable et pour nous la sensation de perdre tous ses repères et le petit côté « défi » font partie du charme ! Que se soit pour les transports, les logements, les visites, il est tout à fait possible de tout faire par soi même, sans guide ou agence, en improvisant au fur et à mesure et sans rien réserver avant le départ. Il est quand même assez difficile de demander son chemin ou d’obtenir un renseignement dans la rue, car même si les gens sont dans l’ensemble très gentils, ils restent souvent assez distants. On a trouvé la plupart de chinois très doux et respectueux de l’autre (sauf pour monter dans le métro !), mais la barrière de la langue et une certaine timidité qui semble être un trait de caractère assez répandu, limitent les échanges.

Pour se faciliter la vie, quelques conseils élémentaires : télécharger une app type maps.me (mais pas google map qui est bloqué) pour se repérer un peu (les plans chinois, c’est pas très utile !), et une app de traduction (idem, pas google translate ; même hors connexion, on peut utiliser les phrases préparées à l’avance), et chaque fois que possible préparer des petits papiers avec des mots clés en Chinois. Dans les restaus non touristiques, la remise de la carte uniquement en chinois est toujours un moment rigolo, mais en général les gens sont plutôt aidant, et il ne faut pas hésiter à faire le tour des tables pour jeter un œil, voir à aller en cuisine choisir ce qu’on veut !

La sécurité et l’hygiène en Chine

Le pays est ultra sûr, partout, et on n’a jamais eu le moindre problème avec qui que ce soit, y compris avec les flics. La sécurité est même souvent excessive : la vidéo surveillance est partout, les contrôles systématiques à l’entrée des gares, des gares routières, et des stations de métro (avec fouille des bagages comme dans un aéroport, mais en version « négociable » : on a réussi à sauver notre couteau suisse à chaque fois, plus ou moins difficilement).

En ce qui concerne les vaccins à prévoir, il faut bien sûr être à jour des vaccins obligatoires en France (DTCP en particulier), et il est prudent, comme pour beaucoup de destinations, d’être vacciné contre les hépatites A et B, la typhoïde, voire la rage et selon la destination exacte l’encéphalite japonaise. Mais pour une info à jour mieux vaut consulter le site de l’institut Pasteur ou du centre de vaccination Air France.

Au sujet de l’alimentation, en général l’eau est non potable, mais sinon il n’y a pas de problème particulier et on peut manger dans les petits boui-boui sans crainte, si ce n’est de tomber sur des petites surprises (les chinois mangent à peu près toutes les parties d’un animal, donc commander une soupe avec du poulet peut se finir avec un bol de bouillon où nagent des pattes et des becs…). A noter qu’on trouve un peu partout des distributeurs d’eau chaude, qui sont bien pratiques pour une boisson chaude ou un plat déshydraté (très répandus).

Suggestion d’itinéraire en Chine

Lors de notre premier voyage en Chine on a suivi un parcours allant du Nord (de la Mongolie) au sud-est (vers le Vietnam), qui nous a conduit de la frontière mongole à Pekin, où on a passé 10 jours, puis à Shanghai et à Xian pour de courtes étapes. On est ensuite descendu vers le Sichuan puis vers le Yunnan, où on a atteint la frontière vietnamienne. Lors de notre deuxième voyage, on a fait une boucle dans le Guangdong et le Guangxi à partir de Canton, avec des étapes à Guilin, dans les rizières en terrasse du dos du dragon, sur l’île d’Hailing et au niveau des tours de Kaiping. Les deux circuits peuvent être fait en une fois, puisque le Yunnan et le Guangxi sont des provinces limitrophes.

Mais évidemment, la Chine est un pays tellement grand et où il y a tellement à voir qu’il nous faudra encore plusieurs voyages pour en voir plus !

Les transports en Chine

Le réseau ferré est très développé, on peut aller quasiment partout en train, soit à bord de TGV ultra-modernes, soit avec des trains de nuit plus lents dans lesquels on peut dormir en couchettes (les couchettes sont organisées sur trois niveaux, et comme les wagons comptent environ 60 couchettes et que les touristes y sont rares, c’est une très bonne occasion de faire des rencontres !). A bord des trains on peut acheter à manger et il y a des distributeurs d’eau chaudes que les chinois utilisent beaucoup pour les plats déshydratés. Les billets s’achètent de préférence quelques jours en avance car les trains ont tendance à être bien remplis. On peut acheter les billets soit en gare (en se munissant d’un papier avec la destination et le jour écrit en chinois, ensuite les horaires sont indiqués avec les mêmes chiffres qu’en France), où il faut souvent beaucoup attendre, soit sur l’appli trip.com qui permet d’acheter tout type de billet (il faut ensuite retirer le billet au guichet) avec une commission de quelques euros.

Il y a aussi beaucoup de bus et de minibus, et selon les cas les billets s’achètent à la gare routière ou directement à bord. A noter que beaucoup de compagnies privées racolent à proximité des gares routières et proposent des tarifs plus élevés (mais négociables).

Enfin dans les villes il y a en général des lignes de métro (notamment à Pékin, Shanghaï, Kunming, Canton…) et de nombreux taxis, qui en principe facturent au compteur, et dont les tarifs sont très abordables.

Pour vous donnez une idée des tarifs et temps de trajet sur les liaisons nationales, nos trajets en bus et trains ont été les suivant (les tarifs sont restés stables de 2015 à 2019) :

  • Erlian (frontière mongole) – Pékin : en bus couchette (pourri), durée 12h, tarif 220 yuans
  • Pékin – Shanghai : en train de nuit, durée 13 à 19h, tarif à partir de 320 yuans (pour les trains les plus lents) la couchette. Il y a aussi des TGV qui mettent 6h, tarif à partir de 550 yuans
  • Shanghai – X’ian : en train de nuit, durée 13 à 20h, tarif à partir de 330 yuans (pour les trains les plus lents) la couchette. TGV 7h, environ 700 yuans
  • X’ian – Chengdu : en train de nuit, durée 16h, tarif 200 yuans la couchette. Il y a désormais des TGV qui font le trajet en 4 heures, à partir de 280 yuans.
  • Chengdu – Leshan : en TGV, durée 1h, tarif 40 yuans
  • Lijiang – Gorges du saut du tigre : en bus, durée 1h30, tarif 40 yuans
  • Lijiang – Kunming : en train, durée 3h, tarif environ 200 yuans
  • Kunming – Yuanyang (rizières en terrasses) : en bus puis minibus, durée 7h + 1h, tarif 140 + 30 yuans
  • Canton – Guilin, en TGV, durée 3h, tarif 160 yuans
  • Guilin – Yangshuo : en bus, durée 1h, tarif 27 yuans
  • Yangshuo – Dazhai (rizières du dos du dragon) : en bus, durée 3h30, tarif 90 yuans
  • Canton – Yangjiang (iles d’Hailing) : en TGV, durée 1h45, tarif 130 yuans

Nos hébergements en Chine

Pas de difficulté pour trouver de quoi se loger en Chine, à tous les prix (les prix étant globalement plus bas au sud qu’au nord d’après notre expérience). Attention, certains hôtels sont réservés aux citoyens chinois, idem pour airbnb (sauf autorisation spéciale détenu par l’hôte airbnb. Il faut aussi faire soi-même son enregistrement, qui habituellement est fait par l’hôtel. Ca ne rigole pas, la police peut venir vous expulser). Pour ceux qui veulent réserver, comme souvent en Asie le site Agoda référence des adresses qui ne sont pas forcément sur booking.

Pour vous aider dans vos recherches de logement en Chine, on peut vous conseiller les suivants, qu’on a testé :

  • A Pekin, Peking Yard Hostel était une très bonne adresse, une AJ comme on les aime avec des dortoirs très confortables et une salle commune agréable. C’était un peu cher pour une AJ (100 yuans par nuit pour un lit en dortoir) mais il faut dire que c’était très bien situé, en plein dans les hutongs. Apparemment tout a été réaménagé et maintenant c’’est un hôtel, qui a toujours l’air sympa mais qui est beaucoup plus cher (120 euros la chambre double sur internet…).
  • A Xi’an, Ancient City Youth Hostel: une AJ bien située avec des bons dortoirs et une salle commune pas mal. 35 yuans par nuit pour un lit en dortoir (en 2015, mais les tarifs semblent stables en 2019).
  • A Chengdu on a dormi au Mix hostel, une AJ proche du centre ville, dans un bâtiment à étages organisé autour d’un patio central. L’endroit est sympa et les chambres au dernier étage donnent sur une grande terrasse commune agréable. Il y a un restau dans la cour au RDC. 100 yuans par nuit pour une chambre double avec SDB partagée en 2015 (plutôt 120-130 environ en 2019).
  • A Lijiang, Mama Naxis Guesthouse est une guesthouse familiale tenue par des gens super sympa, à 10-15 minutes à pied du centre historique. Pas de charme particulier mais il y a une terrasse avec véranda agréable et les chambres sont confortables. 100 yuans par nuit pour une chambre double avec SDB en 2015 (plutôt 120 en 2019).
  • Dans les gorges du saut du tigre, on a dormi au départ du parcours à Janes GH, et à mi-chemin à Tea Horse GH. Les deux sont assez sommaires mais ont du charme, et sont organisés avec des cours et espaces extérieurs où se poser. Pour les deux, 80 yuans par nuit pour une chambre double avec SDB partagée en 2015.
  • A Kunming, Lost Garden GH est une bonne AJ très bien située à proximité du lac. Les dortoirs ne sont pas chers (60 yuans le lit), les chambres le sont beaucoup plus (220 yuans la chambre double avec SDB)
  • A Yuanyang, Sunny GH est une guesthouse cool avec une vue imprenable sur les rizières. Il y a des dortoirs autour de 60 yuans le lit, et des chambres à partir de 180 yuans selon la vue
  • A Canton, où les hébergements du centre sont assez chers, on a opté pour Lazy Gaga International Hostel, une AJ très correcte avec une cuisine accessible (pas fréquent en Chine) et une grande salle commune, très bien située pour les sites à visiter (on a quasiment tout fait à pieds). 220 yuans la chambre double avec SDB, 80 yuans le lit en dortoir.
  • A Guilin This Old Place est une AJ vraiment top et bien située au bord du lac. Seulement 80 yuans pour une chambre double nickel avec SDB.
  • A Yangshuo, l’hôtel Giggling tree est vraiment top, c’est un hôtel à quelques kilomètres du village, tout proche de la rivière Yulong. L’endroit a du charme, c’est confortable, il y a une piscine. 300 yuans par nuit pour une (très belle) chambre double avec SDB. Pour une option moins chère et plus centrale, l’auberge de jeunesse Wada Hostel est un bon plan : c’est à 2 minutes de West street tout en étant dans une ruelle un peu à l’écart du bruit, et c’est la vrai AJ avec plein de services annexes. Chambre 140 yuans, lit en dortoir 32 yuans.
  • A Tientouzhai, on s’est bien plu à Dragon’s Den, où la chambre double basique mais propre avec petite SDB coûte 119 yuans par nuit. Il y a une atmosphère d’AJ très sympa, une salle commune et une terrasse agréable et une vue exceptionnelle sur les rizières.
  • Sur l’île d’Hailing, où les options logement sont moins nombreuses, on a atterri à l’appart hotel « green sea ». Il n’est pas référencé sur internet et se trouve sur la route G234 peu après un tunnel, à côté d’une station service BP (oui c’est glamour). Sur maps.me, il est à côté de deux hôtels référencés « Peace of sea » et « Ningxin ». Malgré les apparences c’est un bon plan à 10 min à pied de la plage, pour un prix plutôt raisonnable (180 yuans par nuit pour un petit studio avec salle de bain). Sinon sur le front de mer de Zhapo, il y a plusieurs hôtels.

Le budget pour un voyage en Chine

Sans être aussi bon marché qu’en Asie du sud-est, un voyage en Chine peut être fait avec un budget très raisonnable, en s’organisant par soi-même et en faisant attention. En 2015 pendant notre tour du monde, en étant sérieux sur le budget on avait dépensé en moyenne 500 yuans par jour à deux (soit environ 63 euros par jours au taux de change du moment). En 2019 sur un budget de vacances on était plutôt sur une moyenne de 700 yuans par jour à deux.

Les logements ne sont pas trop chers, surtout dans le sud où il est possible d’avoir une chambre double dans une AJ ou une guesthouse pour moins de 15 euros, et un peu partout un lit en dortoir coûte environ 5 – 6 euros (dans le nord les prix sont un peu plus élevés si on veut être bien situé). Le budget nourriture peut être très faible, il est possible de manger (plutôt bien), pour 15 à 20 yuans dans les petits bouis bouis ou dans les chaînes qu’on trouve beaucoup dans les malls des grandes villes. Côté transport, le train est un poste de budget assez important, même si les tarifs restent beaucoup plus faibles qu’en France, mais on peut souvent réduire les coûts en préférant les trains de nuits aux TGV (même si ça implique 16h de trajet au lieu de 6-7…) ; les bus et les taxis ne sont pas chers dans l’ensemble. Enfin les visites restent assez bon marché, même pour les sites majeurs tels que la cité interdite ou la grande muraille.

On espère que ce post vous sera utile et surtout que vous apprécierez votre voyage en Chine autant que nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *