Vietnam

Ile de Cat Ba : découvrir la Baie d’Halong autrement

Découvrir la Baie d’Halong était évidemment inscrit en gros sur notre liste des sites immanquables au Vietnam… Mais bon, c’est le cas pour tout le monde, et la baie est donc très fréquentée. D’où la question : comment faire pour tenter de sortir un tant soit peu des sentiers touristiques ? Quand on a entendu parler de l’Ile de Cat Ba, on n’a pas hésité : c’est là qu’on allait établir le camp pour découvrir les merveilles de la Baie d’Halong.

Cat Ba est située à la limite sud de la Baie d’Halong, dont on pourrait dire qu’elle est la plus grande île. Mais ce serait sans compter les découpages administratifs ; la frontière officielle de la baie d’Halong passe à quelques centaines de mètres au large de Cat Ba, qui dépend donc d’une autre baie, celle de Lan Ha. Elle est, de ce fait, moins prisée des touristes et des agences de voyage. Mais la géologie n’ayant pas suivi la logique administrative, les paysages sont exactement les mêmes de part et d’autre de la « frontière », et on peut donc s’installer sereinement à Cat Ba pour découvrir les fameux pics karstiques, avec moins de touristes et des prix plus raisonnables.
Pour se rendre à Cat Ba depuis Hanoï, on prend un bus jusqu’à la ville de Haiphong, sur la côte, puis un bateau pour rejoindre l’île et enfin un autre bus pour atteindre la ville de Cat Ba (il n’y a qu’une ville sur l’ile, au sud, outre deux ou trois petits villages). Après un voyage sans problème de 4h30, on arrive à Cat Ba ville en début d’après midi. Parfait pour faire le tour des hôtels tranquillement et choisir celui où nous nous poserons pour une bonne semaine face au port (oui, on a décidé de prendre notre temps !).

Le port de Cat Ba Ville

Il faut dire qu’il y a pas mal de choses à faire à Cat Ba !

L’ile abrite un grand parc national dans lequel plusieurs belles randos sont possibles, au cœur de la forêt tropicale, de sa végétation luxuriante et des roches calcaires. Un premier sentier conduit, en 1h de grimpette pas trop difficile, au sommet Ngu Lâm, d’où on a une belle vue sur l’île et ses sommets (sur terre comme sur mer, il y a du relief !). Un autre sentier permet de traverser une bonne partie de la forêt primaire ; on atteint en 1h30 le « lac aux grenouilles » (où il n’y a pas de grenouilles et qui n’est pas vraiment un lac) ; on peut ensuite faire demi-tour, ou poursuivre la promenade 1h30 de plus pour atteindre le village isolé de Viet Hai ; et en encore 1h30 de plus on débouche sur la côte est de l’île, d’où on peut trouver un bateau pour rentrer vers Cat Ba ville (en prime, donc, mini croisière dans la baie !).

L’île compte aussi plusieurs grottes, qui se visitent, en particulier la « grotte de l’hôpital », qui abrite un vaste bunker dans lequel avait été aménagé un hôpital militaire Vietcong, et où, dit-on, Ho Chi Minh lui-même aurait passé quelques jours en 1965.

Autre activité sympa, louer un scooter et partir sillonner l’île. L’orientation n’est pas trop difficile (il y a en gros deux routes), la circulation est très loin d’être dense, et les paysages valent vraiment le coup. Pics, forêts, petits villages, pêcheurs, il y a beaucoup à voir ! De toute façon, il n’y a pas de transports publics et le scooter est le seul moyen de transport (enfin, avec le taxi) pour rejoindre, entre autres, l’entrée du parc national.

Plusieurs plages sont accessibles depuis Cat Ba Ville. On ne s’est pas trop baignés parce que le temps était quand même assez moyen (pas froid mais très couvert et venteux, comme souvent à cette période), mais ça restait un bon emplacement pour siroter un petit jus de mangue ou d’ananas frais…


Et évidemment, on peut depuis Cat Ba partir en bateau à la découverte de la Baie. Depuis Cat Ba ville, c’est donc dans la Baie de Lan Ha que des tours en bateau sont proposés. Comme on l’a dit, les paysages sont les mêmes que dans la Baie d’Halong proprement dite, mais si vraiment on tient à naviguer dans la partie « Halong » officielle, on peut aussi se rendre en scooter à l’embarcadère nord de l’île et s’arranger avec un pêcheur pour faire un tour dans son bateau.

En ce qui nous concerne, on a choisi de découvrir la baie en Kayak. On est passés par l’organisme Asia Outdoor, qui propose plusieurs activités sportives (notamment de l’escalade), avec une équipe jeune et super sympa. On n’a pas été déçus de la journée. Le matin, on prend le bateau pour rejoindre l’autre bout de la baie (rien que ça, on en prend déjà plein les yeux) ; de là, on met les kayaks à l’eau et c’est parti pour voir les pics et les îlots de plus prês, passer sous des arches de pierre, approcher les grottes, là où les bateaux touristiques ne passent pas. Tout est d’un calme olympien et la découverte de la Baie est incroyable. Après une pause repas sur le bateau, l’après midi on recommence dans un autre coin de la baie, avant de prendre le chemin du retour. Au passage, on visite donc une grande partie de la Baie de Lan Ha, de ses paysages… et de ses étonnants villages flottants de pêcheurs ! Quelques milliers de pêcheurs vivent encore dans de toutes petites cabanes en bois flottantes, posées sur des sortes de radeaux amarrés ; une pièce ou deux, une petite terrasse (où, bien souvent, gambadent 2 ou 3 chiens), et en général des viviers où sont élevés des poissons (et parfois, une parabole, la télé étant alimentée par une batterie de voiture). Evidemment tous les déplacements se font en bateau (d’autant que les maisons ne sont pas reliées entre elles, toutes sont isolées), et il y a quelques cabanes « services publics », abritant la mairie, l’école, le magasin… Incroyable ! On a passé une super journée et certainement vu l’un des plus beaux sites depuis le début de notre voyage.

Cette journée Kayak nous aura aussi permis de sympathiser avec trois voyageurs hollandais, Robert, Marting et Eleanore, avec qui on terminera la journée autour d’une bonne fondue aux fruits de mer… Que demander de plus ?!

Bref, nos 8 jours à Cat Ba ont été vraiment agréables et on ne peut que recommander cette superbe petite ile !

On vous en dit pas plus, on vous laisse découvrir l’île en images :

Infos pratiques

Transport : depuis Hanoï, la solution la plus simple (et économique : 220.000 dongs par personne, soit environ 9 euros) est d’acheter auprès de la compagnie Hoang Long un billet combiné Bus (pour Haiphong) + bateau (pour l’Ile de Cat Ba) + Bus (pour Cat Ba ville). Départ de la gare routière sud (Luong Yen, à environ 1,5 km des musées d’Histoire et de la Révolution). Temps de trajet environ 4h30.

Logement : la quasi-totalité des hébergements sont situés à Cat Ba ville, laquelle compte essentiellement 3 rues. Il est donc facile de faire la tournée des hôtels en arrivant. Les prix sont largement négociables, en basse saison en tout cas (chambres avec vue sur la mer à partir de 200.000 dongs).

Tarifs des principaux sites (parc national, grottes) : 40.000 dongs chacun.

Location de scooter : 70.000 dongs la journée

Journée dans la baie de Lan Ha – bateau + kayak + repas avec l’agence Asia Outdoor (sur le port) : 600.000 dongs chacun (environ 25 euros)

22 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.