Puerto Rico

Infos pratiques et bons plans pour voyager à Puerto Rico

Puerto Rico… C’est la première fois qu’on a un avis négatif aussi tranché sur un pays qu’on a visité, mais franchement, on n’a pas aimé cet endroit ! C’est subjectif bien sûr et ça n’est qu’un avis personnel qui n’engage que nous, mais on a découvert un pays qui nous a semblé avoir perdu de son authenticité, américanisé avec tout ce que ça implique (les règles trop strictes, la surconsommation vraiment excessive…), bien loin de l’ambiance latine et caraïbes à laquelle on s’attendait, avec des paysages pas si oufs comparé aux autres îles qu’on a visitées, le tout avec un tourisme de masse bien bourrin… Bref, on n’a pas aimé !!

Du coup, notre premier conseil si vous tombez sur ce post alors que vous envisagez un voyage à Puerto Rico, serait de vous dire : non n’y allez pas, changez d’avis ! Si les Caraïbes latines vous attirent allez en République dominicaine, c’est tellement mieux ! Si malgré tout vous êtes décidés, on vous donne quand même dans ce post nos infos pratiques pour un voyage à Puerto Rico par ses propres moyens !

Les formalités avant le départ et la frontière

Puerto Rico, c’est les USA, et qui dit USA, dit ESTA, à remplir en ligne (https://esta.cbp.dhs.gov/). Pas d’autres formalités avec un passeport européen, et à l’arrivée à l’aéroport de San Juan, le passage de la police aux frontières a été très rapide et sans complications.

Pour le départ par le Ferries del Caribe, là encore aucune difficulté, on est sorti sans problème, on n’a même pas eu le coup de tampon sur le passeport d’ailleurs.

Voyager de Puerto Rico à la République dominicaine avec les Ferries del Caribe

A l’occasion de notre départ de PR vers la République Dominicaine, on a testé le transport local par excellence : le ferries del Caribe, qui lors de notre passage transportait surtout des touristes porto-ricains en partance pour les vacances à Punta Cana.

Le billet peut s’acheter en ligne (https://ferriesdelcaribe.com/), ou en agence (il y en a une à Santurce, Cobians Plaza Ave Ponce de León). On a payé 135 USD par personne (en août et en s’y prenant tard. A d’autres moment le billet peut être moins cher, à moins de 100 USD), plus 60 USD à 2 pour avoir une petite cabine basique (très confortable en fait, sans fenêtre mais avec de bons lits et une petite salle de bain), sinon on peut aussi choisir un siège inclinable dans une zone de repos pour 12 USD par personne, ou rien du tout et dormir dans un coin (sur une banquette d’un des bars par exemple).

L’embarquement commence à partir de 13h et dure jusqu’à 16h (car après la douane ferme) pour un départ prévu à 19h (mais en réalité on est parti vers 18h !). On arrive à 8h le lendemain à Santo Domingo, en pleine Ciudad colonial (le bateau accoste sur le rio Ozama face à la Hodelpa Nicolas de Ovando).

Au niveau bagages, c’est quasi illimité : le billet inclus jusqu’à 3 gros bagages par personne en soute, mais on peut aussi monter en cabine avec ses gros sacs (on ne l’a pas fait car on avait un couteau suisse, interdit à bord, mais finalement il n’y a pas eu de fouille ni scan des sacs qu’on a pris avec nous…).

On nous avait aussi dit qu’il était interdit d’apporter à bord de la nourriture ou des boissons (même de l’eau !), mais là encore il n’y a eu aucun contrôle et on ne nous a rien pris du peu qu’on avait apporté quand même.

A bord, il y a tout ce qu’il faut comme restaus et bars, avec des tarifs corrects. L’ambiance est festive, mais au niveau des cabines c’est à peu près calme vu qu’il n’y pas d’isolation entre les chambres.

La sécurité et l’hygiène à Puerto Rico

No Problem, This is America, safety first. Blague à part on a eu aucun problème ni aucun sentiment d’insécurité, ni pendant nos 3 semaines à San Juan ni pendant nos 10 jours à travers le pays.

Niveau alimentation, c’est globalement très aseptisé donc il y a peu de risques, quant à l’eau il faut se renseigner elle n’est pas toujours potable au robinet.

Suggestion d’itinéraire à Puerto Rico

San Juan est une ville où il vaut le coup de s’arrêter un peu pour visiter le quartier historique, sur au moins 2 jours. Ensuite, avec une voiture on peut facilement rayonner, l’île n’est pas grande et les routes sont bonnes. En ce qui nous concerne on a commencé par aller dans le sud-ouest où on a fait étape à Cabo Rojo puis Guanica, avant d’aller à l’opposé, tout à l’est près de Naguabo, proche du Yunque et de Ceiba et Fajardo.

Les transports à Puerto Rico

A San Juan, on se déplace facilement, il y a des bus qui circulent tout le temps et qui vont de Isla Verde au Viejo en passant par Santurce et Miramar. On les prend sur les axes principaux et ils vont jusqu’à la gare routière en bordure du Viejo. Le trajet coûte 0,75 USD, on paye en montant en mettant des pièces dans une machine (qui ne détecte plus rien depuis longtemps). En complément, Uber fonctionne bien et les tarifs sont raisonnables.

Au niveau des liaisons nationales, on a renoncé à traverser le pays en transport en commun car de ce qu’on a vu ils sont rares et chers, on a donc loué une voiture. Les routes sont bonnes, l’orientation facile, la conduite ne pose aucun problème particulier.

Nos hébergements à Puerto Rico

A San Juan, on a logé dans trois endroits différents :

  • On a passé une semaine dans un premier bnb, pas mal et bien situé à Miramar Calle Cerra (près du foodtruck park), et pour le coup pas trop cher par comparaison avec le reste (38 Dollars la nuit). Il y a quatre chambres et un espace commun, c’était un bon spot pour travailler, son seul problème est qu’il est bruyant la nuit à cause de gros générateurs électriques juste à côté.
  • On a ensuite migré vers un deuxième bnb calle Villamil (près de La Placita), cette fois un studio indépendant, bien mais pas donné (70 dollars la nuit).
  • Enfin en repassant par San Juan après avoir fait un tour dans le reste du pays, on a logé 2 nuits dans le Viejo San Juan à Fortaleza Guesthouse, pour 65 dollars la nuit.

Pendant notre petit tour de l’île, nos logements ont été les suivants :

  • A Sabana Grande, on a fait étape une nuit dans l’unique guesthouse de la ville, le Great Savannah, une petite GH toute simple type motel, mais correcte et propre, 75 USD la nuit (en négociant un peu pour que ce soit impuesto incluido) pour une chambre double avec SDB partagée.
  • A Cabo Rojo, on a planté notre tente au camping Playa rustica off road eco retreat, un nom bien pompeux pour un terrain tout simple sans aucune infrastructure et des toilettes de chantier, qui n’est pas top top (c’est un camping où vont surtout des groupes, et les groupes portoricains, c’est pas discret, le pire de l’individualisme à nos yeux étant de venir avec son groupe électrogène et d’imposer à ses voisins de dormir à côté d’un bruit de tondeuse à gazon toute la nuit), mais c’est le seul qu’on a trouvé dans la région, alors on fait avec pour quelques nuits, et le camping a quand même l’avantage d’être installé juste en bordure de la Playa rustica, une plage qui n’est pas extraordinaire à l’échelle des Caraïbes mais qui reste agréable. 25 USD par nuit pour deux avec notre tente et la voiture.
  • A Guanica, on a passé deux nuits dans l’institution du coin, l’hôtel Parador Guanica 1929, un hôtel à l’ancienne avec des chambres basiques mais avec aussi une piscine et le tout en bord de mer (sargasses lors de notre passages), pour 85 USD par nuit (réservé par booking).
  • A Naguabo, on a campé au Rio Blanco campground, un tout petit camping au top, calme, agréable et avec un beau panorama sur la vallée et la mer, on le recommande. 30 USD par nuit pour deux avec notre tente et la voiture. Il y a aussi des petites tentes déjà installées et une caravane en location.

Le budget pour un voyage à Puerto Rico

Alors là attention, niveau budget, Puerto Rico, ça pique grave !! On a en terminé avec une moyenne de près de 150 euros par jour à deux, sur un mois, sachant qu’on n’a loué une voiture que sur 10 jours puisque sur une première période on est restés sédentaires à San Juan. On peut surement faire un peu mieux, par exemple sur le logement (par exemple à San Juan notre 2e Bnb était un peu cher et on aurait pu prendre autre chose moins cher, mais qui aurait été moins adapté au télétravail), mais ça peut aussi être bien pire (si on loue une voiture tout le séjour, si on veut des hôtels sympas plutôt que le bas de gamme et les campings, et bien sûr en fonction du budget restau).

Pour le logement notre moyenne sur un mois est à 55 euros par nuit, incluant à San Juan des bnb à 38 euros puis 70 euros la nuit et une guesthouse à 65 euros la nuit, dans le reste du pays des nuits d’hôtels à 75 – 85 euros la nuit et 6 nuits de camping à 25 – 30 euros la nuit.

Pour le transport, à San Juan les bus sont très bon marché (0,75 USD le trajet). Par contre pour les liaisons nationales d’après ce qu’on a vu c’est cher et il y a peu de bus, on a donc loué une voiture. On a loué chez Enterprise, en réservant à l’agence de l’avenida 65 de infantera : c’est un peu excentré (mais pas tant : 20 minutes du Viejo en uber) et les tarifs sont moitié moins cher que dans les agences plus centrales ou à celle de l’aéroport : 35 euros par jour. L’essence n’est pas chère  environ 1 euro le litre de sans plomb.

Niveau alimentation, les prix sont élevés, au supermarché comme dans les restaus. Plat classique dans un restau moyen 15-20 euros, bière 4-5 euros le demi, café au moins 2 euros (le tout plus taxes, plus tip).

Et voilà, on vous a dit ce qu’on savait sur Puerto Rico !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.