Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Le coin des backpackeuses : chronique après un mois de backpack

Et voilà ça y est, le premier mois sur la route est passé, il m’a semblé que c’était le bon moment pour ouvrir la rubrique girly (ou pas…) de notre site !

A St Pétersbourg et Moscou la vie est relativement similaire à celle que l’on vivait à Paris. On trouve des repères familiers à commencer par l’incontournable Lush (petite pensée pour Audrey :-))

C’est après notre départ de Moscou que les choses ont commencé à se corser pour moi. En général, c’est le moment où Nico me dit « Oh ça va fais pas ta chochotte !»

1ere grande étape pour moi : Le Transsibérien !

Deux toilettes pour 54 personnes, pas de douche (hum hum… ok je peux le faire…)

Je ne remercierai jamais assez les géants de la grande industrie d’avoir créé les lingettes et le shampoing sec… je ne m’étalerais pas sur le sujet mais quasiment 4 jours c’est long ! Mais comme nous l’avons écrit dans notre article sur le transsibérien, le jeu en valait la chandelle !

Au bout de 4 jours, nous retrouvons la civilisation (enfin surtout une bonne douche chaude).

Arrivée à Oulan-Oude ville à mi-chemin vers notre passage en Mongolie, je tombe sur un trésor. Et oui mesdames (ou messieurs bien sûr), vous en rêviez ? La Russie l’a fait : le masque au vin rouge ! (oui oui je ne déconne pas !)

Bon, j’avoue ne pas avoir tenté l’expérience de peur de me choper une allergie…

Après ce retour à la civilisation, 2ème étape particulièrement dépaysante : la Mongolie. Moi qui pensais que le Transsibérien serait le moment le plus difficile du voyage eh bien non ! Il y a aussi la vie en Yourte.

Alors la vie en Yourte c’est quoi ?

Un endroit magique où on est globalement :
– seul au monde avec un bon feu de fumier (euh non pardon de cheminée ! Bon, je vous rassure ça ne sent rien !)
– sans eau courante évidement puisqu’on est au milieu de nulle part
– avec des toilettes au fond du jardin. Enfin, non pas vraiment… c’est plutôt un trou avec deux planches pour maintenir le tout en équilibre et faire ses petites affaires… Bref l’essentiel est dit !

Ça se présente à peu près comme ça, c’est mignon d’extérieur hein ?

Ça se présente à peu près comme ça, c’est mignon d’extérieur hein ?

Finalement moi qui pensais que ce serait le pire… Eh bien non ! Nous sommes arrivés en Chine ! Et là, ben dans les toilettes publiques il peut arriver qu’il n’y ait… ni cloison … ni porte !! Vive la convivialité !! On n’est pas bien là, toutes ensemble ? ;-). Heureusement cette description ne s’applique que dans certaines parties du pays d’après une jeune Chinoise rencontrée dans notre auberge de jeunesse. Elle-même avait l’air de penser que c’était un peu bizarre…

Allez je n’insiste pas plus sur ce sujet et reviens à des choses bien plus sympathique pour la fille que je suis ! Se balader à Pékin, c’est tomber sur du girly à tous les coins de rue.
On trouve bien évidement du Hello Kitty, des magasins roses flamboyant remplis de trucs de nana qui ne servent à rien mais que j’adore !

Et puis bien sûr j’ai eu l’occasion de tester le « nail art » à Pékin !

C’est au détour d’un Hutong que l’on découvre cette petite échoppe sympathique où se trouvent cinq petites nanas en train de faire des essais de nail art sur des faux ongles tout en parlant joyeusement. L’ambiance a l’air accueillante et je décide de me lancer ! Une fois entrée, la nana m’accueille avec un grand sourire et me propose différentes choses. C’est évidement un peu compliqué mais au final, avec des photos, des signes et des sourires on s’est compris assez vite !

Après 2h30 de travail minutieux le résultat me semble vraiment cool !

Par contre, autant vous dire que le Kiki qui est venu avec moi et qui pensait rester dans le salon pour 30 min … a vite déchanté (héhé) !

8 reflexions sur “Le coin des backpackeuses : chronique après un mois de backpack

  1. SandKof

    Ahaha je me souviens pas de t’avoir déjà vue avec du nail art et faut que tu partes au bout du monde pour ça !!!
    Joli d’avoir surmonté les toilettes pour 54 personnes… En même temps, ça doit un peu ressembler aux toilettes publiques de chantier de châtelet, qui exhalent une odeur… A te faire passer toute envie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *