Kikisbackpackingtour  –  Blog voyages

Infos pratiques et bons plans pour voyager en Jordanie

Si vous avez atterri sur ce post c’est peut être que vous envisagez d’aller bientôt découvrir la Jordanie… Et dans ce cas la première chose qu’on a à dire, c’est : très bonne idée ! Ne serait-ce que parce qu’en Jordanie vous allez découvrir des sites magnifiques, comme par exemple… ça :

Dans ce post on résume nos conseils et bons plans pour organiser un voyage en Jordanie en autonomie. Et on le dit d’emblée, voyager en Jordanie, c’est un grand kiff, c’est safe et c’est très simple !

Les formalités avant le départ

La principale démarche à effectuer avant de partir, c’est d’acheter son Jordan Pass sur internet, sur le site officiel du ministère du tourisme jordanien (https://jordanpass.jo/). Le Jordan Pass c’est quoi ? Tout simplement un billet combiné pour la quasi-totalité des visites dans le pays, y compris Petra, le Wadi Rum, Jerash, et de nombreux autres sites ! Il suffit de l’acheter en ligne et d’imprimer le billet ou de le charger sur son téléphone. Une fois sur place ça marche très bien, mais attention il n’est valable que deux semaines à compter de la première visite de monument. Au niveau prix c’est très intéressant, comme ce pass dispense des frais de visa, il est rentabilisé dès lors que l’on visite Petra, ce qui est le cas d’à peu près 100% des touristes en Jordanie. Il coûte 70, 75 ou 80 JOD selon que l’on choisit un billet de un, deux ou trois jours pour Petra. Pour info, le billet pour Petra sans le Jordan pass coûte 50, 55 ou 60, et le visa coute 40. Les calculs sont vite faits… Les principaux sites non inclus sont le Wadi Mujib (21 JOD), la réserve de Dana (8 JOD), le musée national à Amman (5 JOD).

Pour ce qui est du visa, avec ou sans Jordan Pass il est nécessaire (mais gratuit avec le pass) et il s’obtient tout simplement à l’arrivée à l’aéroport en Jordanie sur présentation du passeport, il n’y a aucune démarche à faire en France avant de partir. Sans le pass il coûte 40 JOD.

La sécurité en Jordanie

On en parle tout de suite car c’est un sujet qui revient souvent avant le départ : quand tu dis autour de toi que tu pars en Jordanie, deux fois sur trois au moins la réaction immédiate porte sur la question de la sécurité. Avec des variantes, du simple air dubitatif à la réaction carrément horrifiée, nombreux sont ceux qui imaginent la Jordanie comme un pays ultra-dangereux. Eh bien, on peut vous dire, après deux semaines dans le pays, que non seulement on est rentrés vivants, mais qu’en plus le pays nous a semblé faire partie des plus sûrs qu’on ait vu. Du point de vue de la guerre et du terrorisme, il ne faut pas confondre la Jordanie avec l’Irak ou la Syrie. A condition de ne pas s’approcher des frontières avec ces deux pays à moins de 10-15 kilomètres (recommandation de l’ambassade de France), tout va bien. Il y a certes eu un attentat en décembre 2016, mais rien depuis. Du point de vue de la délinquance et criminalité, il paraît que les taux sont très faibles, et en tout cas on a toujours été très tranquille : tu peux te balader de jour comme de nuit, personne ne vient te chercher des problèmes, y compris pour les femmes.

En réalité, d’une façon générale on a trouvé les gens très accueillants et très sympas, partout dans le pays. Nombreux sont ceux qui mettent un point d’honneur à donner une image positive de la Jordanie et à bien accueillir les visiteurs étrangers : « Welcome in Jordan ! » est la phrase qu’on aura le plus entendu ! A noter d’ailleurs au passage que l’anglais est très répandu et que la communication est facile.

Quant à l’hygiène, en particulier alimentaire, aucun problème non plus. On peut manger sans crainte un peu partout, y compris dans les petits restaus non touristiques. L’eau du robinet est déconseillée par certains (en tout cas on ne l’a pas bu), mais  quand même pas au point de renoncer aux crudités, aux glaçons, etc.

Les transports en Jordanie

Des minibus assurent la liaison entre la plupart des villes et sites principaux. Ils ne sont vraiment pas chers et ils sont fiables. Par contre, en général ils partent quand ils sont pleins, sans horaires fixes. De Amman, on peut entre autre, rejoindre Jerash, Madaba, Petra ou encore Aqaba directement (il y a plus de minibus que les hôteliers veulent bien le dire, attention ils essayent surtout de vendre leur tours organisés). De Petra on peut remonter ou rejoindre Aqaba ou le Wadi Rum (un seul minibus par jour, à horaire fixe… 6 heures du matin !). Par contre, il est plus difficile de circuler en transports en commun vers la mer morte, a priori il n’y a pas de liaison en transports en commun.

C’est la raison pour laquelle pour notre deuxième semaine on a opté pour une location de voiture. On est passé par europcar (pas très original, mais pas cher : environ 25 JOD par jours, en prenant la voiture à Aqaba et en la rendant à l’aéroport d’Amman), et tout c’est passé très simplement. Conduire en Jordanie ne pose pas de difficulté particulière, il faut juste faire attention aux ralentisseurs invisibles (la grande spécialité ! En général aucun panneau ne les indique et on ne les voit qu’au moment où la voiture décolle), et dans certains coins aux ânes, moutons et parfois même dromadaires qui peuvent trainer sur la route. Il y a aussi de nombreux checkpoint militaires sur les axes principaux, mais on est toujours passés sans difficulté après deux ou trois questions de routine (où vas-tu ?, d’où arrives-tu ?…). Quant à la conduite, rien de spécial à signaler !

Le budget pour un voyage en Jordanie

Niveau budget, on peut dire que la Jordanie se classe dans les prix moyens.

Au niveau logement, il y a peu d’options type guesthouse / auberge de jeunesse, mais surtout des hôtels classiques. Une chambre double dans un hôtel (en août, c’est-à-dire en basse saison) coûte en général entre 20 et 25 JOD (24 – 30 euros), parfois 15 JOD (18 euros). Ca n’est donc pas « cher » si on compare à la France, mais ça n’est pas vraiment bon marché si on souhaite voyager à petit budget. Quand il y a des options dortoirs, un lit coûte en général 5 – 7 JOD (6 – 8,5 euros). Par contre, la qualité est globalement bonne, on n’a pas vu de chambres complètement pourries comme on peut trouver dans d’autres pays. En ce qui concerne la nourriture, au restau les plats locaux coûtent en général entre 5 et 8 JOD, un peu plus dans les restaus vraiment touristiques. Pour manger à pas cher on peut opter pour les sandwichs type Chawarma (au poulet, mouton ou aux fallafels), qui sont très bons et coûtent au maximum 2 JOD, ou prévoir un pique-nique à base de pita – houmous (on s’en tire alors pour moins d’1 JOD pour deux). Pour ce qui est des visites, elles sont chères, comme on l’indique au début de cet article : le Jordan Pass n’est pas donné, et il reste les sites non inclus : la vallée de Dana (8 JOD), le musée d’Amman (5 JOD) et surtout le Wadi Mujib (21 JOD).

Il est très simple de retirer de l’argent liquide, il y a des distributeurs partout dans les villes (attention, il n’y en a pas à Wadi Rum village). Il semble que Capital Bank n’applique pas de frais de retrait (avec une carte visa).

Voyager en Jordanie quand on est une femme

La question de la tenue vestimentaire se pose pour les femmes en voyage en Jordanie. Dans les grandes villes, on croise des femmes voilées, d’autres en niqab, d’autres sans voile du tout, mais quoi qu’il en soit la tenue vestimentaire est toujours très pudique : jamais de short ou de jupe, ni de débardeur. Pour la voyageuse étrangère, il faut trouver un équilibre dans la tenue qui permette d’être à l’aise à la fois avec le climat et avec les habitudes locales. Célia a fait le choix d’être toujours en pantalon léger et t-shirt sans décolleté et qui couvre les épaules, et d’avoir toujours dans le sac un petit foulard pour se couvrir les bras quand elle en sentait le besoin. Ceci dit on a croisé aussi des touristes en mini short, elles attiraient les regards des passants mais sans créer d’animosité à leur encontre. Evidemment, il semble possible de se permettre plus de chose dans les grandes villes et les principaux sites touristiques que dans les villages reculés…

D’une façon générale, les jordaniens, hommes ou femmes, sont très accueillants tout en ayant une certaine retenue et un comportement respectueux vis-à-vis des autres. On n’a jamais été importunés ou mal à l’aise durant notre séjour.

A la plage, c’est un peu spécial quand même ; à Aqaba on s’est baigné du côté de South Beach, les femmes ici se baignent totalement habillées, disons que le maillot de bain (une ou deux pièces) détonne un peu et attire les regards. Le matin il n’y avait pas grand monde et ça allait encore, mais à partir du milieu d’après midi c’était plus compliqué et pour notre part, après la séance snorkling on s’est rabattu sur la petite piscine de l’hôtel. A chacune de voir !

Bref, une fois ces infos pratiques données, on ne peut que vous recommander d’aller visiter ce magnifique pays. Pour notre part, de Amman au Wadi Rum en passant par Petra puis Aqaba ou encore la mer morte, on a adoré ce voyage !

Alors, vous partez quand ? 😉

2 reflexions sur “Infos pratiques et bons plans pour voyager en Jordanie

  1. Jean-Charles

    Bonjour,
    Merci pour ces commentaires et indications, c’est très tentant. J’envisage un séjour fin décembre / début janvier, en autonomie, voiture de loc, avec randonnées, peut-être voler en parapente en passant !
    Avez-vous réservé les nuits avant le départ, où vous êtes vous débrouillés sur place au jour le jour ?
    Idem pour la location de voiture: réservée sur place ?
    Merci !

    1. Kikis Auteur de l'article

      Salut !
      On avait réservé l’hôtel à Amman avant le départ, pour le reste on a vu au jour le jour.
      Pour la voiture, on a passé un coup de fil deux jours avant depuis Aquaba (on avait acheté une SIM jordanienne en arrivant, ca ne coute pas cher du tout).
      L’anglais est répandu et on peut facilement s’organiser.
      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *