Martinique

Martinique : le centre historique de Fort de France

Changement d’ambiance : dans ce post il ne sera pas question de rando, de végétation luxuriante ou encore de plages de rêve, direction la ville, avec le centre historique de FDF ! On a saisi l’occasion d’une obligation pro à Fort de France pour y passer deux jours, en se calant dans un petit bnb sympa en centre-ville. Et même si FDF n’est pas vraiment une ville trépidante, on a ressenti le changement de rythme par rapport à notre très tranquille village de Tartane !

Le centre historique est assez peu étendu et est un quartier tiré au cordeau, avec ses rues toutes droites qui se coupent à angle droit. C’est le vieux quartier colonial, dans un style créole défraîchi qui a son charme, grâce aussi à la végétation très présente. Une balade dans les rues du centre-ville est l’occasion d’observer les vieilles maisons créoles en bois, avec leurs balcons, leurs éléments de fer forgé, leurs fenêtres sans vitres (il y uniquement des volets), et leurs façade pastels. Au passage, on trouve aussi de beaux graphes, œuvres d’artistes foyalais (oui, c’est comme ça qu’on appelle les habitants de Fort de France, qui avant s’appelait Fort Royal).

Le matin, c’est au niveau du marché couvert qu’il y a le plus d’animation ; on y trouve à peu près tous les fruits et légumes caractéristiques de Martinique, y compris ceux les plus méconnus vu de métropole (allez, qui sait ce qu’est une christophine, une caïmite, un corossol ou encore un giraumon ?).

Sinon, côté architecture on peut surtout signaler la cathédrale et la bibliothèque Schoelcher, dont la façade mélange les styles et qui porte le nom du député qui a beaucoup œuvré pour l’abolition de l’esclavage en 1848 (il est omniprésent en Martinique, il y a des rues Schoelcher un peu partout et même une commune qui porte son nom juste à côté de FDF).

Deux musées sont à signaler dans le centre-ville, qui ne sont pas inintéressants, sans être incontournables non plus. Celui d’Archéologie et de Préhistoire est consacré aux indiens Caraïbes qui peuplaient l’île avant l’arrivée des européens. Il est assez bien fait et instructif, même s’il est quand même tout petit avec un nombre de pièces exposées assez limité. Quant à celui d’Histoire et d’Ethnographie, il est installé dans une belle maison bien restaurée, mais on a trouvé la visite franchement décevante. L’expo permanente, qui rassemble surtout des reproductions de documents relatifs à l’esclavage (actes d’achats, lettres, etc) est aride et assez poussiéreuse, et si le sujet est évidemment important, pour autant on n’a pas eu le sentiment d’apprendre grand-chose. Quant à la reconstitution, à l’étage, d’un intérieur traditionnel du 19e siècle (meubles et objets de la vie courante), on l’a trouvée sans intérêt.

En bordure du centre historique, la place de la savane est un parc agréable avec ses hauts arbres, l’endroit idéal pour manger le midi ou pour faire une sieste. Il est bordé par une petite plage juste au pied des murs d’enceinte du fort Saint Louis, construit au 17e Siècle.

On peut poursuivre la balade sur le front de mer, plutôt bien réaménagé, et d’où partent les navettes qui permettent de rallier diverses communes de la côte. D’ailleurs faire l’aller-retour vers les trois-ilets ou la Pointe du bout, en traversant la baie de Fort de France, est une activité en soi pour les beaux points de vue que cela offre.

De l’autre côté de la baie, le village de Trois-Ilets

Et puis quitte à être en ville, coté soirées il y a quelques possibilités pour s’amuser. On peut vous conseiller de commencer la soirée au Garage Popular, un bar du centre-ville ou il y a de l’ambiance et des cocktails qui tapent la tête (hum hum), avant de faire un tour du côté de la Place de la Savane où il y aura probablement moyen de danser en plein air (lors de notre passage l’un des snacks avait lancé une soirée zouk – kizomba… Il y a des vrais pros, mais l’ambiance est cool, même en tant que novices on peut s’amuser !).

Et voilà pour FDF ! Après ce shot de vie urbaine, on part retrouver la tranquillité de notre village de Tartane !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *